Vos rendez-vous

sur TV5MONDE États-Unis

En octobre

Ici, chaque mois, vous aurez un aperçu des programmes qui méritent particulièrement votre attention.

Non que les autres ne soient pas dignes de votre intérêt, loin de là. Mais simplement parce que dans la somme des images issues de toute la francophonie que nous avons à cœur de vous proposer, il est parfois utile d’y retrouver un sens. Celui qui guide toutes les équipes de TV5MONDE et qui fait que votre chaîne est unique. Mondiale, culturelle et francophone, elle est le passeur de valeurs collectives, du respect de l’autre, et de toutes nos diversités.

La documentariste Virginie Linhart fait de Brigitte Macron, l’épouse du Président de la République française, un personnage de roman. Un roman très français – Balzac ne l’aurait pas renié - où une femme, mariée, mère de famille et professeure de lettres tombe follement amoureuse de son élève de vingt-quatre ans de moins qu’elle. Une passion partagée et si forte que cette femme, issue d’un milieu bourgeois et catholique, décide, contre tous, de tout plaquer et de vivre au grand jour la vie qu’elle s’est choisi. Nous sommes en 1989. Vingt ans se sont écoulés en France depuis le drame vécu par Gabrielle Russier, une autre enseignante de lettres, follement amoureuse de son élève de seize ans son cadet et qui finit par se suicider en prison, vaincue par la frilosité de la société française.

Et c’est Charles Aznavour, devenu une vraie vedette internationale - il enchaîne les tournées à travers le monde - qui décide de consacrer à Gabrielle l’une de ses plus belles chansons « Mourir d’aimer. Le Grand Charles, « si petit et sans voix », comme on lui disait quand il osait se présenter devant ceux qui faisaient le métier dont il rêvait. Celui-là même qui chante un peu plus tard la saisissante « Comme ils disent », dans laquelle il dénonce le sort réservé aux homosexuels. Un fils d’Arméniens réfugiés en France, qui a su accepter, alors qu’il s’est toujours senti profondément français, que ses racines étaient aussi ailleurs.

L’ailleurs, c’est ce dont rêvent tous les candidats à l’exil, au point de braver la mort, la misère et le rejet. Le monde entier est concerné, des pays qu’ils quittent à ceux qu’ils tentent d’atteindre. Que ce soit à cause de la guerre, du rejet de sa différence ou de la pauvreté, la décision de partir, de quitter famille, amis, culture, racines est une décision qui interroge et bouleverse. Alors quand deux artistes, le temps d’un documentaire, se posent la question de ce qui donne le goût d’un pays, le leur, on se dit que peut-être, la poésie peut nous emporter, qu’on peut faire une pose et se régaler : de sirop d’érable, de paysages d’hiver ensoleillé, de lenteur et de joie du partage. À vos écrans et bon voyage !

Brigitte Macron, un roman français

Taratata : spéciale Charles Aznavour

Objectif Monde : l'exil à tout prix

Le Goût d'un pays

Cette semaine

A voir à revoir

Nos émissions

Notre application

Une application entièrement gratuite, avec un guide des programmes géolocalisé et des contenus en rattrapage.

Publicité