Magazine

Tout compte fait

Jamais la société n'a changé aussi vite qu'au cours des dernières années. La crise économique, écologique et des changements politiques majeurs se sont télescopés avec une révolution technologique sans précédent. Julian Bugier décode les rouages de cette évolution vers une économie nouvelle qui bouscule toutes nos habitudes.

Présentation : Julian Bugier.

  • Durée : 55'
  • Numéro de l’épisode : 3
  • Nombre d’épisodes : 42
Le business florissant des « cinq fruits et légumes par jour »

Le business florissant des « cinq fruits et légumes par jour »

Horaire(s) de diffusion

Langue(s) des sous-titrages

  • subtitle-francais setm teletexte
Le business florissant des « cinq fruits et légumes par jour »
Le business florissant des « cinq fruits et légumes par jour »

Au sommaire :

La bataille des robots culinaires 
Cuisiner peut s'avérer une corvée pour beaucoup d'entre nous et le robot culinaire multifonctions s'est peu à peu imposé dans nos foyers. Plus d'un Français sur deux en possède un, et un appareil, le Thermomix, est vendu toutes les 38 secondes dans le monde ! Mais face au pionnier des robots, le Monsieur Cuisine de Lidl, vendu trois fois moins cher, a conquis les consommateurs. Cette différence de prix est-elle justifiée ? Comment ce robot à prix cassé a-t-il réussi à s'imposer face au Thermomix ?  

Fruits découpés : le grand gâchis ! 
Les fruits et légumes frais découpés séduisent de plus en plus de consommateurs français.
Faciles à manger, bons et sains, ces végétaux prêts à consommer font le bonheur  des enfants et des consommateurs pressés. Que ce soit en supermarché ou dans les cantines scolaires, cette solution nous aiderait à manger nos cinq fruits et légumes par jour. Pourquoi les Français sont-ils prêts à payer jusqu'à huit fois plus cher ces fruits frais découpés ? La fraîcheur et les qualités nutritionnelles sont-elles préservées ? Quel est l'impact écologique de cette nouvelle tendance de consommation qui pousse aux suremballages plastiques ? 

Présentation : Julian Bugier.