Magazine

In situ

Comprendre le monde économique pour mieux y prendre place. Marie-Sophie Lacarrau aborde un thème qui nous concerne tous et nous plonge dans les coulisses d'entreprises innovantes, d'artisans d'exception ou de créateurs de start-up. Reportages, portraits et rencontres en situation permettent d'analyser les enjeux et les perspectives des entreprises françaises.

Présentation : Marie-Sophie Lacarrau.

  • Durée : 52'
  • Numéro de l’épisode : 3
  • Nombre d’épisodes : 3

Quand le monde des bijoux fait sa révolution

Horaire(s) de diffusion

Langue(s) des sous-titrages

  • subtitle-francais setm teletexte
Quand le monde des bijoux fait sa révolution
Quand le monde des bijoux fait sa révolution

Le bijou est devenu un accessoire de mode comme les autres, qui se porte et s'abandonne au grès des tendances. L'important c'est l'usage plus que la valeur symbolique. Colliers, bagues, bracelets, boucles d'oreilles... nous achetons plus de bijoux mais pour moins cher.

Au sommaire :

Julien d'Orcel ou la démocratisation du bijou
Créée en 1981, la marque implantée dans la France entière n'a qu'un seul crédo : rendre le bijou accessible à tous. Elle propose plusieurs collections par an, des centaines de références en magasin et a signé un partenariat avec l'organisation Miss France pour laquelle elle réalise chaque année un diadème. Prix attractifs, esprit mode et fantaisie, la marque a trouvé son public.

L'améthyste d'Auvergne
Pierre fine, variété de quartz, l'améthyste se décline du mauve translucide au violet profond. Il n'existe plus en France qu'un seul gisement d'améthyste encore exploité. Le gisement de Pégut, en Auvergne.

Origine Ateliers, un espace atypique et des créations uniques.
Origine Ateliers est une marque née en 2004 à Biarritz, de l'association de deux joailliers créateurs, Stéphanie Porsain et Florent Trémolosa. Après quelques années de travail auprès des plus grands de la place Vendôme (Paris), ils ont décidé de créer leur propre marque...

L'impression 3D en passe de révolutionner l'industrie de la bijouterie ?
Après douze heures de travail et l'utilisation de 3,5 kilos de poudre d'or, l'imprimante 3D restitue un bracelet issu d'une technologie encore expérimentale qui va révolutionner la conception des bijoux. C'est à Besançon, dans le laboratoire Francéclat, que l'on teste ce nouveau mode de fabrication.

Présentation : Marie-Sophie Lacarrau.