Chargement du lecteur...

Emission :Maghreb-Orient Express

Maïssa Bey, Bouchra Mokhtari, Aïcha Kassoul, Mustapha Benfodil, Sofiane Hadjadj

11 novembre 2018Durée :26 min

 
Un numéro spécial de #MOE depuis le Salon du livre d'Alger, à la rencontre des écrivains algériens. Plus de 1 000 éditeurs, dont 276 maisons d'éditions algériennes, sont présents à l'occasion de cette 23e édition. La Chine est l'invitée d'honneur du SILA, avec Mo Yan, prix Nobel de littérature 2012.

Invités : Maïssa Bey, pour « Nulle autre voix » ; Bouchra Mokhtari, pour « Zozo tu es punie » ; Aïcha Kassoul, pour « La Colombe de Kant » ; Mustapha Benfodil, pour « Body Writing » ; Sofiane Hadjadj, cofondateur des éditions Barzakh, directeur de L'Arbre à dires.

Présentation : Mohamed Kaci. Depuis le Salon du livre d'Alger.
www.tv5monde.com/MOE

Plus d'info sur l'épisode

Aicha Kassoul

Romancière et professeure de littérature francophone à l’Université d’Alger, Aicha Kassoul a reçu le Prix « Escale littéraire 2018 » pour « La colombe de Kant » paru aux éditions Casbah. Un livre dans lequel elle se raconte tout en racontant son pays. Un roman qui ressemble à un essai...

Mustapha Benfodil

Mustapha Benfodil a été journaliste et il est mathématicien de formation. Il est aujourd’hui écrivain. Un écrivain inclassable, tout comme son dernier roman, «  Body Writing ». Benfodil met le lecteur dans la peau d’un livre, avec tout ce que cela comporte comme craintes : passer au pilon, être cloué au pilori, brûlé, ou partagé sur les réseaux sociaux...
Mustapha Benfodil est publié par les éditions Barzakh qui représentent une bulle d’air littéraire en Algérie. Le co-fondateur de ces éditions, Sofiane Hadjadj, dirige aussi la librairie « L’Arbre à dires » à Alger. Nous y serons !

Bouchra Mokhtari

Bouchra Mokhtari est une toute jeune auteure de bandes dessinées. Son dernier ouvrage : « Zozo tu es punie » aux éditions Dalimen. La collection « Zozo » a déjà remporté plusieurs prix, en Algérie et en Europe... Et pas de doutes que Zozo continuera à faire des ravages littéraires...

Maïssa Bey

Maïssa Bey vient d’écrire « Nulle autre voix » (Ed Barzakh – Ed de l’Aube). Elle y raconte l’’histoire d’une femme qui tue son mari. Un fait divers. Mais aussi un roman sur la violence ordinaire qu'une femme peut subir dans la honte et la douleur, jusqu'à commettre parfois l’irréparable.

Publicité

Les derniers épisodes