Chargement du lecteur...
Olivier De Schutter, invité du Bar de l'Europe

Emission :Le Bar de l'Europe

Olivier De Schutter

27 mai 2018Durée :8 min

Professeur de Droit International à l'Université Catholique de Louvain et à Sciences Po à Paris, l'ex-rapporteur spécial de l'ONU pour l'alimentation tire le signal d'alarme : les paysans sont en voie de disparition partout dans le monde. Il a préfacé le livre de Deogratias Niyonkuru, "Pour la dignité paysanne", publié par le GRIP.

Plus d'info sur l'épisode

Carte d’identité

Olivier De Schutter

Professeur de Droit International (UCL - Collège d'Europe)

Ex-rapporteur spécial de l'ONU pour l'alimentation

Né à Bruxelles (Belgique)

Au menu cette semaine, un café…

Parce que c'est une histoire de café qui l'a fait rencontrer Deogratias Niyonkuru, militant burundais pour les droits des paysans en Afrique, et auteur de "Pour la dignité paysanne".

La question surprise

Notre invité a tiré une boule verte et est tombé sur la question suivante :

- Certains mangent-ils trop ?

Voici d'autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

- Qu’y a-t-il de honteux dans votre frigo ?

- Faut-il arrêter de manger de la viande ?

Brèves de comptoir

"J'ai rencontré Deogratias Niyonkuru en 2011-2012 alors qu'il se battait contre un programme de privatisation de la filière du café au Burundi qui était notamment poussée par la banque mondiale (...)"

"La Banque Mondiale a une vision très managériale de la gestion d'une filière comme celle du café, pensant que la privatisation et surtout la cession de l'activité à des grands acteurs économiques (...) allait renforcer l'efficience de la gestion sans que les questions d'équité soient prises en compte. (L'institution) refuse aussi encore aujourd'hui de considérer que son mandat inclut le respect des droits de l'Homme (...)"

"En Europe, depuis 30 ans, on a perdu deux tiers des exploitations agricoles. Les plus petites exploitations disparaissent en premier parce qu'elles ne sont pas outillées pour résister à la concurrence qui leur est imposée."

Publicité

Les derniers épisodes