Chargement du lecteur...
José Bové, invité du Bar de l'Europe

Emission :Le Bar de l'Europe

José Bové

24 juin 2018Durée :8 min

Notre invité, député européen (Groupe des Verts) et adepte de la désobéissance civile, a décidé de prendre sa retraite ! Il ne se présentera pas aux prochaines élections européennes de 2019. Croit-il encore en l'Europe ? Quels seront ses derniers combats ? 

Plus d'info sur l'épisode

Carte d’identité

José Bové

Député européen (Groupe des Verts)

Ex-éleveur de brebis

Né à Talence (France)

Au menu cette semaine, des mûres…

Parce que notre invité a atteint un âge mûr, même celui de la retraite. Va-t-il vraiment quitter le Parlement européen ?

La question surprise

Notre invité a tiré une boule verte et est tombé sur la question suivante :

- Les bleus seront-ils en finale ?

D'autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

- Qu’avez-vous de honteux dans votre frigo ?

- Nicolas Hulot est-il toujours votre ami ? 

Brèves de comptoir

"Je l'avais déjà dit lors des dernières élections européennes en 2014 où j'ai été réélu que ce serait mon dernier mandat. Je n'ai pas envie d'être un septuagénaire ou un octogénaire au Parlement européen. Je pense que le renouvellement est important."

"Je n'ai perdu aucune illusion sur l'Europe. Par contre, j'arrive mieux à identifier ce qu'empêche l'Europe de se construire. Que ce soit sur la question du climat, de l'agriculture, les crises migratoires, sans l'Europe, il n'y a pas de solutions. Or, aujourd'hui les Etats sont les premiers empêcheurs de construire l'Europe"

"Il y a deux combats que j'ai envie de mener : le budget, pour qu'il soit voté après les élections. Et pareil pour la PAC. Si on s'en tient au texte proposé par la Commission européenne, c'est un cauchemar. On est en train de détricoter cette politique et là aussi de la renvoyer vers les Etats (cf. la crise des migrants). Ce n'est donc pas une politique commune. L'agriculture, c'est ce qui a construit l'Europe après la guerre."

Publicité

Les derniers épisodes