Imprimer cette page
Envoyer cette page

Littérature

Antonio Gamoneda, qui publie Clarté sans repos chez Arfuyen, sera présent à Sète à l'occasion du festival "Voix vives" qui se tiendra du 22 au 30 juillet prochain. Critique de ce recueil  à l'austère splendeur.

La venue à Sète d’Antonio Gamoneda constitue un événement : né en 1931 dans les Asturies, il est aujourd’hui le plus grand poète espagnol vivant. Sa poésie fut d’abord une sourde protestation contre la chape de plomb du franquisme. Cette première période culmina en 1977 avec Description du mensonge (trad. chez José Corti), recueil composé dans l’effervescence qui suivit la fin du régime de Franco. Les souvenirs de la guerre civile, mêlés aux souffrances d’une enfance marquée par la mort du père, forment la toile de fond de grands livres tragiques comme Clarté sans repos (éd. Arfuyen), traduit à l’occasion de l’attribution au poète du prix européen de littérature à Strasbourg, en 2006. Il y a beaucoup de violence passionnée et de solitude dans la poésie de Gamoneda, et pourtant, aussi, une compassion pour la souffrance qui fonde une éthique autant qu’une poétique. Pour celui qui peut écrire : « J’ai connu le froid », et qui se souvient de « l’âge du fer dans la gorge », la flamme vive du poème n’est pas une vaine métaphore. Nul hasard si le Livre du froid , publié en 1992 et révisé en 2003 (éd. Antoine Soriano, 1996, trad. revue en 2005 d’après la version définitive), est l’un des maîtres livres de notre temps par son mélange unique d’austérité et de splendeur verbale. Gamoneda est aussi l’auteur d’un fascinant Livre des poisons où il s’empare d’un traité de botanique grec du Ier siècle de notre ère, celui de Dioscoride, pour le moderniser et le peupler de créations imaginaires - car nul poison de l’âme humaine ne lui est étranger.Antonio Gamoneda sera présent à Sète en même temps que son principal traducteur, Jacques Ancet, poète de haute tenue dont je recommande la lecture, et qui vient de publier aux éditions Lettres vives Chronique d’un égarement.

Jean-Yves Masson

En partenariat avec

webTV

 
Imprimer cette page
Envoyer cette page