menu.title
Accueil / Information / L'œil de la rédaction / Albert II s'en prend au populisme
Imprimer
envoyer à un ami

Albert II s'en prend au populisme

L'œil de la rédaction

belgique_crise_gouvernement_avril_2010

Albert II s'en prend au populisme
Le 24 décembre 2012, le roi des Belges a suscité la polémique en déclarant dans son discours de Noël que "la crise des années 1930 et les réactions populistes de cette époque ne doivent pas être oubliées". Les médias belges y ont vu une critique du parti nationaliste flamand N-VA. Son dirigeant a vivement réagi le jeudi 27 décembre 2012.
Albert II "a choisi le chemin d'une royauté de division", a estimé Bart De Wever dans une tribune du quotidien flamand De Standaard, le 27 décembre 2012.
28.12.2012Avec AFPLe discours de Noël du roi des Belges a déplu à Bart De Wever, le chef de file des indépendantistes flamands et bourgmestre (maire) d’Anvers. Il a réclamé jeudi 27 décembre l’abolition des pouvoirs du roi. Albert II "me prend pour un fasciste, a-t-il déclaré sur une télévision néerlandophone. Après ce discours de Noël, je me demande dès lors s’il peut encore continuer à jouer son rôle". Le roi a appelé dans une allocution le 24 décembre à se méfier du populisme, sans nommer pour autant la moindre formation politique.

Le rôle du roi, c’est notamment la désignation du responsable chargé de former le gouvernement après les élections. Bart De Wever a prôné la mise en place d’une monarchie purement protocolaire comme aux Pays-Bas, où c’est le Parlement qui s’occupe de cette désignation.

Si le leader de la Nouvelle alliance flamande (N-VA) s’en est pris à ce mode de désignation, c'est parce que les discours royaux sont contre-signés par le Premier ministre Elio di Rupo, socialiste et francophone. Bart De Wever a estimé que "le roi et le PS se retrouvent dans leur rejet du choix démocratique d’une grande partie du peuple flamand."

Après la grave crise gouvernementale de 18 mois survenue entre 2010 et 2011, le roi reste l’un des derniers symboles de l’unité de la Belgique.

Albert II : être "vigilants et lucides face aux discours populistes"

26.12.2012 - Durée : 1'49JT TV5MONDE 16h
Chargement du lecteur...

BELGIQUE

Chef de l'Etat : Roi Philippe Premier ministre Elio Di Rupo
Capitale : Bruxelles
Superficie : 30 528 km2²
Population : 10 414 336 habitants
Gentilé :

TWITTER

C'était il y a...

Retour sur des moments historiques avec la rédaction de TV5MONDE
Accueil / Information / L'œil de la rédaction / Albert II s'en prend au populisme
Imprimer
envoyer à un ami