TV5MONDE
Imprimer
envoyer à un ami

Accueil

Accueil

A la une

En bref

Des femmes de chambre des cinq étoiles parisiens Park Hyatt en grève illimitée

19.09.2014Des femmes de chambre, gouvernantes et valets, salariés d'un sous-traitant des hôtels Park Hyatt Madeleine et Park Hyatt Vendôme se sont mis en grève illimitée à l'appel du syndicat CGT pour obtenir notamment leur intégration dans ces deux cinq étoiles parisiens. Parmi les revendications figurent des augmentations de salaires, la diminution des cadences, l'embauche des salariés d'entreprises prestataires et la mise en place d'une mutuelle. En 2012, des salariées de la sous-traitance d'un hôtel "First Class" à Suresnes, près de Paris, avaient obtenu après 28 jours de grève la fin de la rémunération à la chambre et, un an plus tard, leur intégration dans le groupe Louvre Hôtels, avec en plus un treizième mois.

Le médecin congolais Denis Mukwege en lice pour le Prix Sakharov

19.09.2014Il était candidat au Nobel de la paix en 2014, mais il ne l'a pas eu. Le médecin congolais Denis Mukwege, célèbre pour son aide aux femmes violées dans l'est de la RDC est en lice pour le prochain Prix Sakharov, a annoncé le Parlement européen le 19 septembre. Le Dr Mukwege est soutenu par les socialistes et les libéraux au sein du Parlement européen. Il est connu pour avoir fondé l'hôpital et la fondation de Panzi pour soigner les femmes violées dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC). Le 25 octobre 2012, il avait échappé à une tentative d'assassinat au cours de laquelle un de ses domestiques avait été tué. Pour ce nouveau prix des droits humains, il est en compétition avec le mouvement Euromaïdan, symbole de la contestation en Ukraine, dont le nom vient de la célèbre place du centre de Kiev, est soutenu par une cinquantaine de députés.

L'Argentine juge pour la première fois des médecins pour vol de bébés

18.09.2014Des médecins ayant mis au monde des bébés, immédiatement volés à leurs mères, sous la dictature militaire (1976-1983) dans des maternités clandestines sont jugés pour la première fois en Argentine. Pendant la dictature, des enfants de femmes enceintes détenues leur ont été arrachés à la naissance et confiés en adoption à des familles de militaires ou de civils soutenant la dictature. Depuis 1983, l'association des Grands-mères de la Place de Mai a identifié 115 d'environ 500 bébés volés. Dans le box des accusés sont également assis deux médecins, Norberto Bianco et Raul Martin, et des militaires déjà condamnés, dont l'ex-dictateur Reynaldo Benito Bignone. Les femmes détenues accouchaient parfois les yeux bandés et menottées. L'un des plaignants, Francisco Madariaga, 36 ans, né pendant la captivité de sa mère à l'hôpital militaire de Buenos Aires a appris sa véritable identité en 2010. Il avait été mis au monde par Luisa Yolanda Arroche, obstétricienne aujourd'hui âgée de 86 ans, accusée d'avoir falsifié le registre des naissances et facilité une adoption illégale. La présidente des Grands-mères de la Place de Mai, Estela de Carlotto, a récemment retrouvé son petit-fils, adopté par un couple d'agriculteurs.

Un Suédois condamné pour avoir agressé des femmes voilées

18.09.2014Un Suédois qui avait frappé deux femmes voilées devant un hôpital a été condamné mercredi 17 septembre à 75 heures de travaux d'intérêt général par la cour d'appel de Malmö, 3ème ville du pays, considérant qu'il s'agissait d'un crime raciste. En première instance, la justice n'avait pas retenu le motif racial. "En jugeant qu'il s'agissait d'un crime racial, la Cour d'appel ne s'est pas seulement intéressée au comportement de l'agresseur au moment de l'attaque mais aussi comment il a agi après", s'est félicitée le procureur, Linda Rasmussen. Après avoir frappé les deux femmes devant l'entrée des urgences d'un hôpital de Malmö, l'homme, âgé aujourd'hui de 56 ans, avait affirmé que "tout" était "la faute des musulmans". Outre la condamnation à des travaux d'intérêt général, l'homme est tenu de payer des dommages et intérêts aux deux victimes, une mère et sa fille, à hauteur de 25.000 couronnes (2.700 euros). Face à la recrudescence de ces actes, les citoyen-ne-s suédoise s'étaient mobilisés en postant des autoportraits voilé-e-s sur la toile. 

Le Femina boycotte le Meurice, propriété du sultanat de Brunei

18.09.2014Le jury du Femina a décidé de ne plus attribuer son prix littéraire à l'hôtel Meurice en raison des déclarations du sultan de Brunei, propriétaire de l'établissement, qui prône l'entrée en vigueur progressive de la charia dans le sultanat. Le jury du Femina, entièrement composé de femmes, avait siégé au Cercle Interallié - où il va donc retourner -, rue du faubourg Saint-Honoré, de 1980 à 1994, avant de déménager à l'hôtel de Crillon, puis au Meurice. L'Etat de Brunei a annoncé le 30 avril 2014 l'entrée en vigueur progressive de la loi islamique dans le richissime petit sultanat situé sur l'île de Bornéo. La nouvelle législation prévoit l'amputation de membres pour les voleurs, la flagellation pour la consommation d'alcool ou l'avortement, ainsi que la lapidation pour divers crimes. La Dorchester Collection, propriété du sultanat de Brunei, comprend dix hôtels de prestige dont le Plaza Athénée et le Meurice à Paris, ou le Dorchester à Londres. Le groupe de luxe Kering et plusieurs personnalités ont déjà décidé de boycotter ces hôtels. L'islam est religion officielle au Brunei. Ses habitants sont musulmans aux deux tiers, avec une forte présence bouddhiste (13%) et chrétienne (10%).

L'appel de 420 médecins pour le droit à l'avortement dans le monde

18.09.2014"Nous, médecins, voulons partout dans le monde que l'avortement soit libre.
Toutes les dix minutes, une femme meurt des suites d’un avortement à risque. Chaque année à travers le monde, plus de 20 millions de femmes interrompent leur grossesse dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées. Ces avortements à risque entraînent le décès de près de 50.000 femmes, tandis que 8 millions d’autres souffrent d’invalidités temporaires ou permanentes. Nous, médecins, comme nos 330 confrères français en 1973, voulons partout dans le monde que la contraception soit à la portée de tous et que l’avortement soit libre, la décision appartenant entièrement à la femme.
" Parce qu'il y a urgence, Médecins du monde lance un appel, relayé par l'hebdomadaire français Le Nouvel Obs et signé par 420 praticiens à travers le monde. Un écho au Manifeste des 343 salopes paru dans le même journal en 1971.

Angela Merkel couronnée pour ses déclarations sur la responsabilité allemande dans l'Histoire

17.09.2014Le Prix de la paix de Séoul , une distinction dotée de 200.000 dollars, a été attribué ce 17 septembre à Angela Merkel pour sa reconnaissance d'une "responsabilité permanente" de l'Allemagne dans les crimes nazis. La chancelière est la 12ème lauréate du prix fondé en 1990 et décerné notamment au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, à l'ancien président et dissident tchèque Vaclav Havel ou encore à Médecins Sans Frontières (MSF). Selon le jury du prix, Angela Merkel a oeuvré pour "la conscience mondiale de la dignité humaine en demandant pardon et en assumant la responsabilité des crimes commis pendant la guerre". Angela Merkel a régulièrement évoqué la "responsabilité" de l'Allemagne dans la Shoah ces dernières années. "Le combat contre l'antisémitisme est notre devoir", affirmait-elle il y a deux jours encore dans un discours prononcé devant la Porte de Brandebourg, près de 70 ans après la chute du IIIe Reich. "Elle a envoyé des messages exhortant les Etats niant les crimes de guerre du passé et les crimes contre l'Humanité à s'amender", selon les attendus du prix qui visent implicitement le Japon, auquel la Corée du Sud reproche de ne pas avoir fait suffisamment repentance pour la brutalité de l'occupation japonaise de la péninsule coréenne entre 1910 et 1945. Séoul estime qu'après avoir présenté des excuses officielles en 1993 pour ces "femmes de réconfort", Tokyo a tenu des déclarations ambiguës .

Dépistage du cancer du col de l'utérus : vers un test urinaire ?

17.09.2014Des tests urinaires permettant de dépister les papillomavirus humains (HPV), responsables de la plupart des cancers du col de l'utérus, pourraient constituer une alternative acceptable aux frottis cervicaux traditionnels. Jusqu'à 80% des femmes sexuellement actives sont infectées par des HPV à un moment donné de leur vie mais seulement 10 à 20% développent une infection persistante qui, dans certains cas, peut déboucher sur un cancer du col de l'utérus. Pour prévenir ce cancer, les femmes sont invitées à faire des frottis cervicaux, plutôt désagréables, tous les trois ans dans la plupart des pays occidentaux. Mais une partie des femmes échappent à ces dépistages qui ne peuvent être réalisés que par des professionnels de santé. En compulsant les résultats de 14 études comparant l'efficacité des tests urinaires existants à ceux des frottis, des chercheurs britanniques ont trouvé des résultats assez similaires, avec toutefois un léger avantage aux frottis, indique l'étude publiée par la revue British Medical Journal . Les études ont porté sur un total de 1.442 femmes sexuellement actives. "La détection des HPV dans l'urine est une méthode non invasive, facilement accessible et acceptable pour les femmes", relèvent les auteurs qui reconnaissent toutefois que leurs résultats doivent être interprétés avec prudence.

Les "Rangers", célèbre école des forces spéciales américaines s'ouvre aux femmes

17.09.2014L'armée américaine va permettre aux femmes de postuler à l'école des Rangers, un corps des forces spéciales dont le processus de sélection exige un investissement physique colossal. Si les projets du Pentagone sont entérinés, l'armée de Terre lancera un appel à candidatures en direction des femmes et les premières d'entre elles devraient participer à un stage de deux mois au printemps prochain. "Ce stage d'évaluation des compétences des Rangers va mêler des hommes et des femmes et aidera l'institution et ses dirigeants à prendre une décision sur la future intégration" de femmes au sein de l'école, explique l'armée. A l'heure actuelle, les femmes peuvent servir dans l'armée américaine en tant que pilotes, sur des navires de guerre, dans le corps médical ou encore comme agents du renseignement. Elles pourront participer directement aux combats à partir de 2016. En France, les sous-marins seront accessibles aux femmes à compter de 2017. Les opposants à l'envoi de femmes au front jugent que la force physique requise sur le terrain, dans des unités d'infanterie par exemple, leur barre de facto la route. L'armée de Terre explique que les candidates seront soumises au même cursus que leurs camarades masculins à Fort Benning en Géorgie (Sud-Est). L'ouverture de l'école aux femmes en est encore "au stade préliminaire" et le nombre de participantes admises au stage "n'a pas encore été arrêté".

Pénurie de prothèses mammaires au Venezuela

16.09.2014Que ce soit pour des raisons esthétiques ou médicales, les Vénézuéliennes usant d'implants mammaires sont confrontées à une pénurie. Elles recourent alors à des substituts de mauvaise qualité, qui ne sont pas à la bonne taille, ou qui sont fabriqués en Chine, où les normes sanitaires sont moins rigoureuses. Jusqu’ici, les Vénézuéliens pouvaient se procurer aisément des implants approuvés par la Food and Drug Administration américaine. Mais le contrôle du change des devises est devenu plus sévère, et cela rend plus difficile d’acheter des marchandises étrangères. Le Venezuela est considéré comme le pays où l’on pratique le plus la chirurgie esthétique. Rien qu’en 2013, les médecins ont procédé à 85 000 augmentations mammaires. Les implants chinois sont aussi beaucoup moins chers. Une paire de prothèses aux normes américaines ou européennes peut coûter jusqu'à 600 dollars, ce qui équivaut à un an de salaire minimum au Venezuela. Trois fois moins pour les produits chinois. Le risque sanitaire est quant à lui beaucoup plus élevé.

Pétition de soutien aux religieuses américaines en conflit avec le Vatican

16.09.2014Une pétition signée par 17.000 personnes apportant leur soutien aux religieuses américaines, en conflit avec le Vatican qui leur reproche des prises de position trop libérales, a été transmise au Vatican. La lettre ouverte, remise vendredi par Kate McElwee, dirigeante de l'association Nun Justice Project, s'adresse directement au pape François pour lui demander de "faire cesser l'injuste mise sous tutelle mise en place il y a deux ans" de la Conférence de direction des femmes religieuses (LCWR). Elle demande également des excuses publiques au président de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), l'archevêque allemand Gerhard Ludwig Müller, qui avait critiqué le choix de la LCWR d'accorder un prix à une religieuse féministe, Elizabeth Johnson, auteure d'ouvrages contestant une vision trop fondamentaliste des Evangiles et de Jésus. "A de nombreuses reprises, vous avez exprimé le désir de donner plus de responsabilités aux femmes", indique la lettre, "écouter les femmes de foi qui jouent déjà un rôle de premier plan au sein de l'Eglise catholique serait un bon commencement". La LCWR, qui représente 57.000 religieuses, soit 80% des religieuses américaines, est dans le collimateur du Vatican qui, tout en saluant leur dévouement caritatif, leur reproche de se prononcer en faveur de la contraception et de l'homosexualité, tout en restant silencieuses sur l'avortement ou l'euthanasie.

Pour la 2ème fois, une femme Premier ministre de la conservatrice Pologne

16.09.2014Donald Tusk nommé président du Conseil européen, c'est Ewa Kopacz, qui a été désignée lundi 15 septembre cheffe du gouvernement polonais. Actuelle présidente de la chambre basse du Parlement polonais, elle est une fidèle inconditionnelle du Premier ministre sortant, "une dame de fer, toujours derrière Donald Tusk" et une gestionnaire perfectionniste. Médecin pédiatre de formation, cette femme de 57 ans, mère d'une fille et divorcée, est aussi vice-présidente de la Plateforme civique dont elle prendra les rênes après le départ de Donald Tusk pour Bruxelles en décembre. Elle devra assurer l'année prochaine, en même temps que la direction du gouvernement, celle du parti à l'occasion de deux scrutins difficiles, la présidentielle et les législatives. Dans un pays ultra conservateur bien peu propice au féminisme où environ 90% de la population se déclare catholique, et où la loi anti-avortement reste parmi les plus restrictives en Europe, Ewa Kopacz a bravé toutes les voix criant au scandale en soutenant le droit à l'IVG pour une fillette de 14 ans, victime d'un viol. Elle est la deuxième Polonaise à exercer la fonctions de Premier ministre, après Hanna Suchocka en 1992, sous la présidence de Lech Walesa.

Indépendance de la justice ? Une ministre sud africaine espère que Pistorius sera rejugé

15.09.2014La ministre sud-africaine de l'Education et présidente de la Ligue des femmes du parti au pouvoir, Angie Motshegka, a déclaré ce week-end qu'elle espérait qu'Oscar Pistorius serait rejugé en appel, regrettant qu'il échappe au verdict de meurtre. Mme Motshegka ne conteste nullement le jugement mais le trouve "injuste pour les femmes". Le verdict rendu jeudi et vendredi contre le champion paralympique a stupéfait de nombreux juristes sud-africains dont certains ont même estimé que la juge Thokozile Masipa, s'était trompée voire contredite malgré sa longue expérience. L'athlète, qui a été le plus grand ambassadeur du handisport mondial de tous les temps jusqu'au drame,était accusé d'avoir intentionnellement abattu sa petite amie Reeva Steenkamp chez lui en 2013. Il a été finalement reconnu coupable d'homicide involontaire, une peine passible de prison mais pas automatique, qui sera débattue et prononcée le mois prochain.

Galvanisées par un succès judiciaire, les Femen de France promettent de "continuer"

11.09.2014Neuf membres des Femen poursuivies pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame lors d'un "happening" début 2013 ont été relaxées mercredi 10 septembre 2014, un succès judiciaire après lequel les militantes féministes ont promis de "continuer". Elles seront toutefois rejugées, le parquet, qui avait requis contre chacune 1.500 euros d'amende, ayant immédiatement fait appel de leur relaxe. Le tribunal correctionnel de Paris a estimé qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments pour leur imputer les dégradations, trois éclats sur le dessus de la cloche "Marcel" (du nom de Saint-Marcel) recouverte de feuilles d'or. Les juges ont estimé que les dégradations avaient pu être causées par des passants, ou avoir eu lieu lors de l'acheminement de la cloche. En revanche, trois surveillants, qui avaient chassé manu militari les militantes de la cathédrale, ont été condamnés à des amendes de 300, 500 et 1.000 euros avec sursis pour violences sur trois des militantes, dont l'une avait eu une dent cassée.

Une province argentine déclare l'état d'urgence face aux violences faites aux femmes

11.09.2014La province de Salta, dans le nord-est de l'Argentine, s'est déclarée le 11 septembre 2014 en état d'urgence pour les violences faites aux femmes, une région où plus de 100.000 cas ont été déclarés depuis 2006. C'est dans cette province touristique que deux étudiantes françaises, Houria Moumni et Cassandre Bouvier, avaient été violées et tuées en 2011. De janvier 2013 à mi-2014, une femme a été assassinée chaque mois dans cette province d'1,3 million d'habitants, selon les statistiques de la justice. Dans son décret établissant l'état d'urgence, les autorités de la province de Salta ont annoncé des mesures pour lutter contre ces violences, à la fois physiques et verbales. De nouvelles structures d'accueil pour femmes violentées vont ouvrir, des boutons anti-panique vont être distribués et cinq nouvelles juridictions spécialisées vont être crées. Salta doit accueillir en octobre prochain les 29e Rencontres nationales des femmes, un forum de discussion sur le rôle et le statut de la femme dans la société argentine.

La célèbre maternité des Lilas reste là où elle est

11.09.2014Le projet de transfert de la maternité des Lilas au centre hospitalier de Montreuil, dans le même département de Seine-Saint-Denis, a été abandonné devant la forte opposition qu'il suscitait. Le projet initial, qui consistait à reconstruire la maternité dans le même quartier, va donc être remis à l'étude. Pilule, avortement, accouchement sans douleur : la maternité, qui pratique 1.500 accouchements par an, est emblématique de la lutte pour le droit des femmes depuis sa création il y a 50 ans, mais ses locaux sont vétustes et exigus. Le projet de transfert à Montreuil, datant de juin 2013, avait suscité une forte opposition des équipes hospitalières, qui craignaient de devoir renoncer à la spécificité de leur approche et avaient organisé maintes actions et manifestations, dans un contexte de fermetures et de réductions de dépenses de nombre de maternités.

Football américain : Ray Rice, joueur vedette licencié pour violences conjugales

10.09.2014Le football américain, culte national, est en émoi. L'équipe des Baltimore Ravens a mis un terme lundi au contrat de Ray Rice après la diffusion d'une vidéo de surveillance le montrant en train de frapper au visage sa fiancée. Rice avait déjà fait l'objet d'une suspension de deux matches par la NFL pour cette agression. Mais les images diffusées par le site internet spécialisée dans l'information people TMZ ont montré toute la violence de l'agression et suscitent l'indignation aux Etats-Unis. En février 2014, Rice et Janay Palmer s'étaient disputés dans un casino d'Atlantic City et alors qu'ils étaient dans un ascenseur pour rejoindre leur chambre d'hôtel, le joueur des Ravens avait frappé au visage celle qui est devenue depuis son épouse. Les images de surveillance du casino diffusées par TMZ montrent que Rice a mis littéralement son amie KO, puis l'a laissée inanimée dans l'ascenseur. Il l'a ensuite traînée hors de l'ascenseur, sans s'inquiéter de son état de santé. Rice avait été interpellé, mais s'était engagé à suivre un programme de sensibilisation contre les violences conjugales pour éviter toute inculpation. Agé de 27 ans, Rice faisait partie de l'équipe des Baltimore Ravens qui avait remporté le Super Bowl en 2013.

Rien de nouveau dans les médias français : les femmes témoignent, les hommes analysent

09.09.2014Selon une étude du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, les femmes sont toujours trop peu présentes dans les éditions d'information des chaînes et des radios françaises. Ainsi, sur les plateaux, 20% seulement des intervenants sont des femmes. Dans son introduction la journaliste Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA écrit : "on relève, pour les intervenantes expertes, une légère augmentation de leur nombre dans les éditions d’information des chaînes généralistes (publiques et privées) et des radios (passant en moyenne de 18,9% en 2013 à 20,12% en 2014 pour les chaînes généralistes et de 16,56% en 2013 à 17,73% en 2014 pour les radios), à l’exception notable de RTL qui baisse de 2,15 points alors qu’Europe 1 enregistre la plus forte augmentation (+5,05 points). On note également, les progressions de France 2 (+2,62 points) et surtout de Canal Plus (+5,19 points). En revanche, les chaînes d’information en continu ne réalisent aucun progrès concernant la part des intervenantes à l’antenne." Une permanence d'une étude à l'autre. Il est peu improbable que les antennes de TV5MONDE échappent à ce déséquilibre…
  • precedente
  • une
  • une
  • une
  • une
  • une
  • une
  • suivante

A retrouver

Ressources

Quand la télé parle des femmes...

quiz

Recherche

Rejoignez la communauté !

 
TV5MONDE+ DOCUMENTAIRE

Les Terriens et Terriennes nous ont écrit

Ecrivez-nous !

Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...
Imprimer
envoyer à un ami

(re)voir TV5MONDE

tv5mondeplus

WEBTV

tv5mondeplusafrique tivi5mondeplus

VOD

cinema.tv5monde documentaire.tv5monde

Rechercher