menu.title
Accueil / Information / Terriennes / À la rencontre de... / Bonne nouvelle : les femmes commencent à négocier leur salaire
Imprimer
envoyer à un ami

Bonne nouvelle : les femmes commencent à négocier leur salaire

À la rencontre de battantes
La chronique de Lysiane J. Baudu

Bonne nouvelle : les femmes commencent à négocier leur salaire
Si les hommes sont traditionnellement plus enclins à négocier leur salaire, ce qui contribue au fossé salarial encore existant entre les deux sexes, voici que, selon une récente étude menée par deux universités, l'une australienne, l'université Monash, l'autre américaine, celle de Chicago, les femmes commencent elles aussi à le faire. A une condition, cependant : que l'employeur indique clairement le fait que la paie est effectivement négociable...
Zoom:
12.12.2012Par Lysiane BauduL'étude, effectuée sur 2500 candidats pour deux postes administratifs américains, l'un ne mentionnant pas si le salaire était négociable, l'autre le mentionnant, montre que 10% des hommes ont quand même pris l'initiative de parler argent pour le premier, tandis que les femmes ne l'ont fait qu'à hauteur de 8,2% seulement. En revanche, les femmes ont été un peu plus nombreuses à se battre pour leur salaire (23,9%), que les hommes (22%) dans le cas du poste assorti de la mention « salaire négociable ».

Autant dire que les hommes se sentent à l'aise quand l'ambiguïté règne sur le salaire et libres de négocier, alors que, dans ce cas, les femmes n'osent pas prendre les devants. En revanche, elles sont tout aussi désireuses, sinon plus, que les hommes de négocier quand l'occasion se présente clairement.

Un moyen simple de pousser les femmes à plus d'audace 


De quoi offrir un espoir. Il suffirait en effet, de rajouter sur les offres d'emplois que le salaire est négociable pour réduire, au moins en partie, le fossé salarial entre hommes et femmes à l'avenir, comme le préconise l'équipe de chercheurs universitaires. Selon le dernier rapport de la Confédération syndicale internationale, datant de mars1012, les femmes sont, à travers le monde, encore payées 18% de moins en moyenne que les hommes.

Une situation qui stagne quasiment depuis 10 ans, qui plus est. Certes, cette solution, pour le moins simple, ne résoudrait pas tous les problèmes auxquelles les femmes sont confrontées sur le marché du travail, puisqu'au delà du salaire d'embauche, c'est souvent l'évolution de carrière, autrement dit, la promotion, plus fréquente pour les hommes que pour les femmes, qui permet aux premiers de bénéficier d'un salaire plus élevé. Mais ce serait déjà un début, puisque l''étude va jusqu'à dire que le fossé salarial serait réduit de près de 45% à l'entrée dans l'entreprise de cette façon. 

Lysiane J.Baudu

Ancienne grand reporter à La Tribune, Lysiane J. Baudu a rencontré, pendant ses 20 ans de journalisme international, des femmes du monde entier. 

Ces "rencontres" feront l'objet de billets, qui lui permettront de faire partager ses impressions, ses analyses, son ressenti au contact de ces femmes, dont l'action professionnelle fait sens pour toutes les autres, de même que pour la société.

Toutes ses chroniques

Recherche

Rejoignez la communauté !

 
TV5MONDE+ DOCUMENTAIRE

Les Terriens et Terriennes nous ont écrit

Ecrivez-nous !

Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...
Accueil / Information / Terriennes / À la rencontre de... / Bonne nouvelle : les femmes commencent à négocier leur salaire
Imprimer
envoyer à un ami