/ / / Tournoi de Roland Garros 2011 - Préambule
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Tournoi de Roland Garros 2011 - Préambule

Tournoi de Roland Garros 2011 - Préambule

LA BALLE AU BOND : Retour sur terre

A Roland Garros, les hommes de la terre l'appellent "le rouge". La terre battue est ici quasiment sacrée. Sur les courts, elle doit être irréprochable. Retour sur son histoire. 

Dimanche 22 mai 2011

C'est une toute petite boîte ronde retrouvée au fond d'une commode. Je soulève le couvercle. A l'intérieur, un souvenir qui n'a pas fané. Le rouge est toujours vif, comme il l'était ce 6 juin 1999. Ce dimanche-là, Andre Agassi remporte son premier Roland Garros, un rêve de gosse.

Dans la tribune de presse, je vis mon premier Roland Garros comme journaliste, un rêve de gamine. Le Kid de Las Vegas soulève le trophée. Ovation. Fin du tournoi. Le public quitte le stade, les gardiens tournent le dos, et moi je me glisse en douce sur le court central. Dans une boite de pellicule photo (à l'époque, on ne parle pas de numérique!), j'enferme précieusement quelques grammes de terre battue. Sans raison, juste comme ça. Parce que c'est ça, Roland Garros, une terre rouge qui tâche les chaussures et colorent les mémoires.

LA PLUS BELLE TERRE DU MONDE...

Il paraît que les joueurs disent que c'est la plus belle terre du monde, quelle est comme du velours. Cette poussière d'étoile, on la traite avec soin.

Chaque année, c'est le même cérémonial. Les 20 courts du stade sont refaits à neuf. Sous le Central, Gérard, 18 ans de terrain, me fait la leçon. Je lui raconte mon histoire de boîte de pellicule, et ça le laisse perplexe.

Gérard est "LE" responsable de l'entretien du terrain. Pendant les Internationaux de France, il gère 100 personnes. Il me rappelle qu'un court est comme un millefeuille, qu'il comporte plusieurs couches et que ce gâteau-là, pas de blague, il ne faut pas le rater...

HISTOIRE D'UN MILLEFEUILLE

En dessous, il y a les gravillons, puis les cailloux, le tout est recouvert de mâchefer, un résidu de houille qui assure l'irrigation du terrain. On pose ensuite une couche de calcaire réduit en poudre. C'est la surface de jeu. Saupoudré sur 2 millimètres d'épaisseur, le rouge est là pour offrir confort et glissades.

Ce rouge vient du nord de la France, d'une usine qui fournit chaque année 2000 tonnes de briques défectueuses. Elles seront ensuite pilées et mélangées à de la tuile et de l'argile. A la briqueterie de Templeuve, on voit ça avec une certaine désinvolture.  "Ca fait 27 ans que ça dure, mais, dans notre activité, ça reste anecdotique, me confie son directeur. Ca fait surtout parler les amis !" La terre battue est livrée en vrac. Le stade en utilise 45 tonnes par an.

Gérard me dit que les courts sont prêts depuis plusieurs jours. "On a beau les refaire tous les ans, à chaque fois c'est différent, on ne s'en lasse pas". Il est serein, les conditions météo sont parfaites. Les jeux peuvent commencer.

L'année dernière, une rumeur disait que Roland Garros pourrait passer au bleu ou au vert, comme cela se fait aux Etats-Unis.... Rafael Nadal, 5 fois vainqueur ici, avait protesté : "La terre battue, c'est rouge, un point c'est tout".

Moi, j'ai reposé le couvercle et remis la petite boîte aux souvenirs à sa place, dans la commode.

Karine Henry

Roland Garros sur Twitter

"Passing Shots"

Le Chiffre : 0

C’est donc fini, Ilie Nastase ne jouera plus à Roland Garros. A 64 ans, le Roumain, qui a remporté 87 titres en simple, a disputé son dernier match lors du Trophée des Légendes. 38 ans après sa victoire ici, il a fait ses adieux au public parisien.

La Phrase

« Ce dessin animé a beaucoup à nous enseigner. C’est bien pour les enfants, mais aussi pour nous, les adultes. J‘espère que Panda 2 sera bientôt dans les salles », a déclaré l’Italienne Francesca Schiavone. Il paraît qu’on y apprend beaucoup sur la culture chinoise. Justement, ce samedi, la tenante du titre retrouvera en finale la Chinoise Na Li, une joueuse plutôt tigresse.
La confidence

Coup de tonnerre sur le Central. Un panneau d’affichage est tombé en panne après avoir été touché par la foudre cette nuit. Installé en face de la tribune de presse, il servait surtout aux journalistes. Ceux-ci doivent maintenant se tordre le cou pour apercevoir le score de la finale entre Rafael Nadal et Roger Federer. Etre journaliste, c’est sportif.

  • precedente
  • une
  • une
  • une
  • suivante

Quiz

/ / / Tournoi de Roland Garros 2011 - Préambule
Imprimer cette page
Envoyer cette page