/ / / Tournoi de Roland Garros 2011 - Finale du 5 juin 2011
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Tournoi de Roland Garros 2011 - Finale du 5 juin 2011

Tournoi de Roland Garros 2011 - Finale du 5 juin 2011

Entrez dans les coulisses de Roland Garros avec notre envoyée spéciale Karine Henry !

Vous pouvez me retrouver dans les JT de TV5Monde les dimanche et lundi matin. J’y tiens une chronique Sports en alternance avec l’autre athlète de la rédaction, Nicolas Dudouet.
Je suis là pour vous emmener là où peu de monde peut aller. Je vais pousser la porte des coulisses de Roland Garros et vous faire découvrir l'envers du décor.
Allez, sortez vos raquettes, nous allons faire des rencontres... pleines de surprises !

DIMANCHE 5 JUIN

Le blues du dimanche soir…


C’est le moment que j’aime le moins à Roland Garros. La fermeture des portes du stade. Le vainqueur vient de soulever le trophée, le public quitte le Central et les allées se vident rapidement. Il faut nettoyer son casier, classer ses notes, ranger son appareil photo, rendre son brassard. Il reste heureusement toutes ces images et ces frissons emmagasinés depuis 15 jours.

En partant, un dernier regard à la terre rouge qui disparaît dans le soir qui tombe. Et une question, la même sans doute que celle qui traverse l’esprit des joueurs. Est-ce qu’on sera encore là, l’année prochaine ?

JEU SET ET STRASS : Séquence émotion avec Jim Courier

Il est très décontracté, souriant et même taquin. Jim Courier est de retour à Paris. 20 ans après sa première victoire ici, il retrouve les mêmes émotions. L’Américain s’est imposé sur la terre rouge de Roland Garros à deux reprises, en 1991 et 1992.

Aujourd’hui, il aime se promener dans ces allées du souvenir avec sa femme (et non avec « son mari », petite confusion dans la traduction !). L’ancien numéro un mondial dit qu’il se sent jeune et vieux à la fois. Jeune car ici, malgré le temps qui passe, les sensations restent les mêmes. Vieux, car les années défilent malgré tout, il a maintenant 40 ans.
A l’époque, il disait qu’il parlait « français comme une vache espagnole ». Et bien, il a fait de gros progrès. Interview émotion. J’en fais trembler la caméra…

LA BALLE AU BOND : Un joli conte pour enfants

Devant les posters géants de leurs champions qui tapissent les murs de leur chambre,  ils en ont forcément rêvé. Se retrouver, même si ça ne devait durer qu’une seconde, à Roland Garros. Un face à face avec les plus grands. Le songe d’un après-midi d’été.

Et puis, ce jour-là est arrivé. Chacun dans leur coin, ils ont réussi les sélections, ils sont maintenant à Paris, Porte d’Auteuil. Ils ont moins de 13 ans et ils viennent de seize pays du monde. L’Australie, la Chine, la France, l’Allemagne, Hong Kong, l’Italie, le Japon, le Mexique, la Pologne, la Russie, Singapour, l’Espagne, la Suisse, Taiwan, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Court N°14, ils vont s’affronter des heures pour gagner le tournoi Longines Future tennis Aces. Et avoir l’honneur de disputer un match d’exhibition avec des légendes du tennis, Andre Agassi et Jim Courier, tous deux vainqueurs à Roland Garros dans les années 1990.
Alors, ils vont batailler, contre les autres et parfois contre eux-mêmes, ils vont avoir peur de perdre ou de gagner, ils vont baisser les bras et relever la tête, ils vont hurler de joie ou exploser en sanglots. Car il n’en restera qu’un. C’est toujours pareil, même chez les petits, on ne se souvient que du nom du vainqueur.

Et cette année, on va retenir celui de Marko Osmakcic. Il est suisse, il vit à Zurich. Il vient de battre en finale le jeune russe Artem Dubrivnyi. Marko n’a que 12 ans et sur le terrain, il ne manque pas de caractère. Il enchaîne maintenant les interviews télé. Il sait déjà s’exprimer en anglais. « Tout ça, je n’arrive pas à y croire. C’est tellement fou ce qui m’arrive. Vraiment, je n’arrive pas à y croire ».

Le plus beau reste à venir. Marko et Artem vont maintenant savourer leur match de gala. Ils vont  retrouver Andre Agassi et Jim Courier. Ils vont jouer sur le court N°7, au pied du Central, devant des gradins pleins à craquer. Le rêve devient réalité.

"Passing Shots"

Le Chiffre : 0

C’est donc fini, Ilie Nastase ne jouera plus à Roland Garros. A 64 ans, le Roumain, qui a remporté 87 titres en simple, a disputé son dernier match lors du Trophée des Légendes. 38 ans après sa victoire ici, il a fait ses adieux au public parisien.

La Phrase

« Ce dessin animé a beaucoup à nous enseigner. C’est bien pour les enfants, mais aussi pour nous, les adultes. J‘espère que Panda 2 sera bientôt dans les salles », a déclaré l’Italienne Francesca Schiavone. Il paraît qu’on y apprend beaucoup sur la culture chinoise. Justement, ce samedi, la tenante du titre retrouvera en finale la Chinoise Na Li, une joueuse plutôt tigresse.
La confidence

Coup de tonnerre sur le Central. Un panneau d’affichage est tombé en panne après avoir été touché par la foudre cette nuit. Installé en face de la tribune de presse, il servait surtout aux journalistes. Ceux-ci doivent maintenant se tordre le cou pour apercevoir le score de la finale entre Rafael Nadal et Roger Federer. Etre journaliste, c’est sportif.

  • precedente
  • une
  • une
  • une
  • suivante

Quiz

/ / / Tournoi de Roland Garros 2011 - Finale du 5 juin 2011
Imprimer cette page
Envoyer cette page