/ / / / Mariame Tighanimine, Karim Akouche, Fawzi Brachemi, Debarati Guha-Sapir
Imprimer
envoyer à un ami

Mariame Tighanimine, Karim Akouche, Fawzi Brachemi, Debarati Guha-Sapir

Maghreb-Orient Express

Emission du
Dimanche 17 Décembre 2017

Mariame Tighanimine, Karim Akouche, Fawzi Brachemi, Debarati Guha-Sapir

Émission sous-titrée en arabe

Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

Les invités

Mariame Tighanimine est aujourd’hui à la tête d’une entreprise, et enseignante à Sciences Po à Paris. Elle publie « Différente comme tout le monde » aux éditions Le Passeur. Un livre écrit à la première personne. C’est le témoignage d’une femme contre les préjugés. Un récit acide et drôle. L’auteure raconte ce que c’est de grandir en France quand on est une fille d’immigrés marocains, banlieusarde et voilée.

Karim Akouche est journaliste et écrivain. Son dernier roman paru en mars dernier, « La religion de ma mère » a été censuré en Algérie. Depuis lors, l’auteur s’est installé au Québec. Pourquoi ce roman dérange-t-il tant ? En quoi menace-t-il le régime algérien ? Il met en scène Mirak, un jeune Algérien qui a émigré au Québec. Lorsqu’il revient chez lui pour l’enterrement de sa mère, il fait le constat que la misère règne dans une pays où les richesses du sous-sol ne profitent qu’à une poignée de nantis. Paradoxe : le livre de Karim Akouche, bien que censuré, a connu un vif succès en Algérie...

Fawzi Brachemi est peintre, et il expose actuellement au Centre Culturel Algérien à Paris (jusqu’au 6 janvier prochain). Cet autodidacte a publié ses premiers dessins dans la presse algérienne quand il n’avait que seize ans. Il a ensuite collaboré avec plusieurs journaux en Algérie et en France. Dessinateur de presse, illustrateur, graphiste, puis bédéiste, il se consacre désormais exclusivement à la peinture. Il peint la femme, celle de son pays, l’Algérie. Une peinture figurative qui flirte avec l’abstraction. Son exposition « Au delà du regard » porte bien son titre...

#CONNEXION Bruxelles

Avec Debarati Guha-Sapir, auteure d’une étude de l’UCL (Université de Louvain) qui montre qu’un civil sur quatre tué dans le conflit syrien est un enfant. C’est ce que révèle une enquête du Centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres de l’UCL. Ce Centre a analysé les données liées à plus de 140.000 morts violentes entre 2011 et 2016 dans les zones non contrôlées par Bachar A-Assad. Les conclusions ont été publiées dans le célèbre «The Lancet Global Health journal ». Les chercheurs de l’UCL ont constaté l’augmentation significative du nombre de décès de femmes et d’enfants durant ces 6 années.

#ATMOSPHERE : les coups de cœur culturels des invités

Le choix de Marianne Tighanimine

Zoom:Le choix de Marianne Tighanimine
La militante Haben Girma

Le choix de Karim Akouche

Zoom:Le choix de Karim Akouche
Le film « La Belle et la meute », de Kaouther Ben Hania

Le choix de Fawzi Brachemi

L'artiste peintre togolais Yao Metsoko

Nos invités sur les réseaux sociaux :

Retrouvez-nous aussi au quotidien sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube).

Archives

Horaires de diffusion à l'antenne

TV5MONDE FRANCE-BELGIQUE-SUISSE

le dimanche à 20h, heure de Paris

TV5MONDE AFRIQUE

le dimanche vers 13h heure de Dakar, rediffusion le lundi vers 9h15 heure de Dakar

TV5MONDE EUROPE

le dimanche vers 16h30 heure de Berlin et rediffusion le mardi vers 8h35 heure de Berlin

TV5MONDE MAGHREB-ORIENT

Chaque dimanche en direct à 15h heure de Beyrouth et rediffusion à 21h heure de Beyrouth. Rediffusion sous-titrée en arabe chaque lundi vers 23h45 heure de Beyrouth.

TV5 Québec CANADA

le dimanche à 23h40 heure de Montréal

Rediffusion sur FRANCE 3 Corse Via Stella

/ / / / Mariame Tighanimine, Karim Akouche, Fawzi Brachemi, Debarati Guha-Sapir
Imprimer
envoyer à un ami