/ / / / Costa-Gavras, Sofia Djama, Walid Mattar, Hatem Drissi
Imprimer
envoyer à un ami

Costa-Gavras, Sofia Djama, Walid Mattar, Hatem Drissi

Maghreb-Orient Express

Emission du
Dimanche 26 Novembre 2017

Costa-Gavras, Sofia Djama, Walid Mattar, Hatem Drissi

Spécial « FESTIVAL DU FILM FRANCO-ARABE » de Noisy-le-Se. Émission sous-titrée en arabe.

Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

Les invités

Costa-Gavras est le Parrain d’honneur du Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec qui en est à sa 6ème édition (du 24 novembre au 5 décembre). 47 ans après la sortie du thriller mythique « Z », Costa-Gavras reste un citoyen engagé. Pourquoi a-t-il accepté de parrainer ce Festival ? Parce que «le monde arabe, cette entité plurielle, diversifiée, a besoin de nous montrer ses images, loin des préjugés et des visions médiatiques stéréotypées». En tant que Président de la Cinémathèque, il se bat aussi pour défendre les cinéastes privés de liberté.

Sofia Djama est une cinéaste algérienne. Elle a réalisé « Les Bienheureux », un long métrage qui nous plonge dans un passé récent : celui de l’Algérie de l’après la guerre civile des années 90. On y découvre, à travers 2 générations, les traumatismes de la décennie noire qui a vu s’opposer l’armée et différents groupes islamistes. Le film qui sera présenté le 30 novembre au Festival de Noisy-le-Sec a été en compétition à la Mostra de Venise et a permis à Lyna Khoudri de décrocher le Prix de la meilleure actrice.

Walid Mattar est tunisien. Il présente son « Vent du Nord », un vent qui souffle entre les deux rives de la Méditerranée. Le film raconte l’histoire de deux ouvriers qui ne se rencontrent jamais mais sont étroitement liés par la délocalisation d’une usine de chaussures. « Vent du Nord » vient d’obtenir le Prix Spécial TV5MONDE aux JCC, les Journées Cinématographiques de Carthage.

#CONNEXION Oudhna

En Tunisie, avec Hatem Drissi. Il est le responsable scientifique de Museum Lab, un collectif d’artistes et d’universitaires. Son nouveau projet : «Street art Museum: Uthina, mythes et légendes ». 30 jeunes revisitent, par l’illustration, des thèmes mythologiques retrouvés dans des mosaïques sur le site archéologique de Oudhna (le nom contemporain de l'antique Uthina). Le résultat final, c’est un musée de graffitis numérique retraçant l’histoire de la ville. L’exposition s’ouvre ce dimanche. Le projet est soutenu pat l’Unesco et l’Union européenne.

#ATMOSPHERE : les coups de cœur culturels des invités

Le choix de Costa Gavras

Zoom:Le choix de Costa Gavras
Tout Johnny ! ... et l'album de reprises "On a tous quelque chose de Johnny"

Le choix de Sofia Djama

Zoom:Le choix de Sofia Djama
« Ni le ciel ni la terre » de Clément Cogitore

Le choix de Walid Mattar

« Faute d'amour » de Andrey Zvyagintsev
Retrouvez-nous aussi au quotidien sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube).

Archives

/ / / / Costa-Gavras, Sofia Djama, Walid Mattar, Hatem Drissi
Imprimer
envoyer à un ami