Imprimer cette page
Envoyer cette page

Marc Tarabella

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 11 Février 2018

Marc Tarabella

Ce député européen et flamboyant avocat des consommateurs fustige aujourd'hui l'attitude de Lactalis dans l'affaire du lait contaminé. Pourquoi ce groupe industriel a-t-il songé davantage au profit qu'à la santé des tout jeunes consommateurs ? 

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Zoom:MENU DE LA SEMAINE
    Au menu cette semaine, un verre de lait...


    Parce que Lactalis a vendu du lait pour bébé contaminé à la salmonelle... peut-être depuis l'année 2005. Notre invité boit-il lui-même du lait ? 

    LA QUESTION SURPRISE

    Zoom:LA QUESTION SURPRISE
    Notre invité a tiré une boule violette et est tombé sur la question suivante :

    - Le glyphosate est-il plus fort que le Parlement européen ?

    Voici d'autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

    - La pêche, un sujet électrique ?
    - Peut-on encore croire au bio ?

    BREVES DE COMPTOIR

    "Lactalis, c'est un scandale innommable. C'est une multinationale qui regroupe de nombreuses marques mondiales. Rechigner sur la sécurité, ne pas avoir retirer les lots de lait susceptibles d'être contaminés... Je ne comprends pas la complicité des grands magasins français. Six des plus grandes chaînes ne les ont pas retirés (...) C'est presque un crime organisé." 

    "Ca touche évidemment toute l'Europe. Et c'est la même usine de Craon qui avait déjà fait l'objet d'un problème de salmonellose en 2005. Quarante enfants ont été contaminés en France selon les analyses. Et on ne retire pas les lots ? Ils s'inquiètent que ça leur coûte de l'argent (...) et craignent de surcroît les pertes qu'ils vont avoir ? Je suis choqué."  

    Sur le gaspillage alimentaire : "Je crois que ça c'est amélioré. Les magasins ont fait des efforts. Il y avait des problèmes dans certains pays, comme en Belgique, où l'on appliquait la TVA sur les dons alimentaires, alors qu'en cas des destruction, il n'y avait pas de TVA. Mais la règle a changé." 

    Sur le gaspillage vestimentaire : "On vend en Europe environ 5 millions de tonnes de vêtements. Mais 4 millions sont jetés aux déchets notamment par les fabricants en cas de surplus après les soldes, mais aussi et surtout par les gens qui ne les utilisent plus. Il faut encourager le recyclage, l'utilisation en seconde main (...) et la filière de collecte."

    CARTE D'IDENTITE

    * Marc Tarabella 
    * Député européen (Groupe socialiste) 
    * Avocat des consommateurs 
    * Grand supporter de football 
    * Né à Ougrée (Belgique) 
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page