menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Evelyne Gebhardt

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 5 Novembre 2017

Evelyne Gebhardt

Cette Allemande, membre du Parti Social Démocrate, s'apprête à faire une cure d'opposition. Une cure, oui... mais active !

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Zoom:MENU DE LA SEMAINE
    Au menu cette semaine, un bouillon de légumes...


    Car le parti de notre invitée, le SPD, a bu le bouillon lors des dernières élections allemandes. Mais c'est aussi un excellent programme détox pour un parti qui va connaître une cure d'opposition...

    LA QUESTION SURPRISE

    Zoom:LA QUESTION SURPRISE
    Notre invitée a tiré une boule rouge et est tombée sur la question suivante :

    - Après la Catalogne, la Bavière ?

    Voici d'autres questions iconoclastes auxquelles elle a échappé :

    - La Turquie dans l'Union : Stop ou encore ?
    - Schulz, président du SPD : Stop ou encore ?

    BREVES DE COMPTOIR

    Au sujet de la position du SPD au soir des élections : "Nous nous sommes dit : si les citoyens n'en veulent pas (de la coalition, ndlr), nous ne pouvons pas le faire."

    Concernant la précédente coalition : "Nous avons fait sans cesse des compromis. Nous sommes arrivés à faire passer un certain nombre de choses politiques très importantes pour nous, mais c'est toujours Madame Merkel qui a repris tout ce qui était positif (...) et elle est arrivée à le faire passer comme sa propre position." 

    "Merkel est forte parce qu'elle est faible. Elle est forte parce qu'elle n'a pas vraiment de position politique et donc elle navigue."

    A propos du résultat de l'AfD aux élections : "C'est un gros choc en Allemagne. Surtout pour les partis politiques démocratiques qui veulent vraiment avoir l'Europe."

    CARTE D'IDENTITE

    * Vice-présidente du Parlement européen
    * Membre du SPD
    * Études de lettres
    * Née à Montreuil-sous-bois (France)
    Imprimer
    envoyer à un ami