menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Philippe Lamberts

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 1 Mai 2016

Philippe Lamberts

Le co-président du groupe des Verts Philippe Lamberts semble devenir "Monsieur NON" au Parlement européen. Il est contre tout : contre le secret des affaires, contre le fichier PNR, contre l'accord avec la Turquie, contre le glyphosate...

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Zoom:MENU DE LA SEMAINE
    Au menu cette semaine, un petit verre de vin blanc luxembourgeois…


    Ce pays a d'autres spécialités, comme les cadeaux fiscaux secrets aux entreprises qui ont été révélés par l'affaire Lux Leaks. Alors que son procès vient de commencer, ce sont les lanceurs d'alerte et les journalistes qui ont révélé la vérité qui se retrouvent dans le box des accusés, et pas les multinationales ou l'Etat luxembourgeois qui a pourtant organisé ce système de cadeaux fiscaux un peu contestable...

    LA QUESTION SURPRISE

    Zoom:LA QUESTION SURPRISE
    Notre invité a tiré une boule rose et est tombé sur la question suivante :

    Brexit or not Brexit ?
     
    Voici d'autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

    - Si vous aviez un moyen de payer moins d'impôts, vous ne le feriez pas ?
    - Être "l'homme le plus détesté de la City" c'est un compliment ?

    BREVES DE COMPTOIR

    Au sujet du vote de la directive sur le secret des affaires :"L'adopter dix jours après les révélations des Panama Papers, donc en quelques sortes la suite de Lux Leaks, et à une échelle... 11,5 millions de documents, vous vous rendez compte ! Clairement, c'était pour nous (les députés qui ont voté contre, ndlr) complètement indécent."

    "Nous avons une classe politique, et je suis désolé d'employer ce terme mais il est malheureusement approprié, qui a décidé de faire la volonté des grandes entreprises, parce que ce qui est bon pour BNP Paribas, ce qui est pour Deutsche Bank, ce qui est bon pour Volkswagen, paraît-il, est bon pour la France, pour l'Allemagne, et donc pour l'Europe."

    A propos de l'accord UE/Turquie : "C'est immoral, parce que les Européens décident en réalité de se mettre à genoux devant la Turquie au nom de la logique du "pas de ça chez nous". Et "ça", ce sont les réfugiés."

    CARTE D'IDENTITE

    * Député européen
    * Co-président des Verts au Parlement européen
    * Ingénieur civil
    * Né à Bruxelles
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page