menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Edouard Martin

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 3 Avril 2016

Edouard Martin

Ex-ouvrier et syndicaliste de Florange, Edouard Martin est aujourd'hui député européen. Il est toujours préoccupé par l'avenir de la sidérurgie en Europe. Et dans sa ligne de mire, il y a la concurrence chinoise qu'il accuse d'être déloyale...

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Zoom:MENU DE LA SEMAINE
    Au menu cette semaine, des épinards…


    Normal, ils contiennent du fer ! Depuis qu'il est député européen, notre invité retourne-t-il parfois à Florange ?

    LA QUESTION SURPRISE

    Zoom:LA QUESTION SURPRISE
    Notre invité a tiré une boule orange et est tombé sur la question suivante :

    - Qui a dit "Florange, c'est le résultat d'une politique du vide industriel" ? 

    Voici d'autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

    - Métallo un jour, métallo toujours ?
    - Qu'est-ce qui vous énerve le plus au Parlement européen ?
    - Troquer le casque de chantier pour le costume de député : bonne ou mauvaise idée ?

    BREVES DE COMPTOIR

    "Ce n'est pas la question que les Chinois aient ou pas le droit de vendre de l'acier en Europe. Bien sûr qu'ils ont le droit de vendre... mais aux mêmes conditions que nous."

    "Si se retrouver à côté des patrons, c'est défendre l'intérêt des citoyens européens, dont l'intérêt des emplois - je rappelle qu'un emploi industriel en engendre trois autres, soit quasi un million d'emplois qui sont impactés aujourd'hui par cette concurrence déloyale - alors oui, je veux bien en être taxé (ndlr : "d'être du côté des patrons")."

    A propos du coût du travail :"L'impact du coût du travail sur un produit manufacturé c'est entre 15 et 20 %. Les 80 % restant, ce sont les coûts d'énergie, des matières premières, du capital, etc. Mais on n'en parle jamais."

    CARTE D'IDENTITE

    * Député européen (groupe socialiste)
    * Ex-ouvrier et syndicaliste (Arcelor Mittal)
    * Né à El Padul (Espagne)
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer
    envoyer à un ami