menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Andreas Schwab

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 31 Janvier 2016

Andreas Schwab

Le député européen allemand Andreas Schwab est un proche d'Angela Merkel. Et il s'inquiète du tournant non-démocratique que la Pologne semble prendre.

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Zoom:MENU DE LA SEMAINE
    Au menu cette semaine, du Zurek…


    De la soupe polonaise ! Pour l'instant, la soupe servie par Jarosław Kaczyński, le patron des Conservateurs en Pologne, semble assez imbuvable par l'Europe. Martin Schulz a même déclaré que ce pays est en voie de "poutinisation"... A défaut d'être diplomatique, est-ce vrai ?

    LA QUESTION SURPRISE

    Zoom:LA QUESTION SURPRISE
    Notre invité a tiré une boule violette et est tombé sur la question suivante :

    - Mein Kampf, à lire ou à jeter ?

    Voici d'autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

    - L'Allemagne, bouc émissaire de l'Europe ?
    - Les réseaux sociaux, bel outil de communication ou outil d'espionnage ?
    - Faut-il donner des cours de bonne conduite aux réfugiés ?

    BREVES DE COMPTOIR

    A propos de la situation politique en Pologne : "Malheureusement, on n'a pas encore de règles claires au niveau européen pour trancher sur les médias. Tous les Etats membres font un peu selon leur goût. Tandis qu'en ce ce qui concerne la Cour constitutionnelle, il est évident, notamment selon les règles du Conseil de l'Europe, qu'on ne peut pas la forcer à traiter les dossiers de cette façon. C'est à la justice de décider quand elle traite d'un sujet."

    Concernant Anonymous : "Il est positif qu'il y ait des citoyens voulant s'engager dans le monde et voulant travailler pour le bien du public et de leur société. On peut se féliciter qu'il y ait de tels talents chez les citoyens. Mais d'un autre côté, il faut aussi dire que tout le monde doit respecter la loi."

    A propos des règles européennes en matière de cybersécurité : "L'électricité, les ports, les avions... Mais aussi la santé, les services bancaires, les assurances... Tout cela revêt une certaine importance pour les citoyens en Europe. C'est pour cela qu'il faut obliger les opérateurs de ces secteurs à mieux se protéger."

    CARTE D'IDENTITE

    * Député européen (PPE)
    * Membre de la CDU
    * Né à Rottweil (Allemagne)
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page