menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Leïla Shahid

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 14 Décembre 2014

Leïla Shahid

Leïla Shahid, ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne, appelle depuis longtemps les responsables européens à reconnaitre l'Etat palestinien. Elle semble aujourd'hui entendue. Après la Suède, la Belgique compte reconnaitre la Palestine, et les Parlements de plusieurs pays comme la France ou la Grande-Bretagne ont demandé à leur gouvernement d'en faire de même. Mais cela fera-t-il avancer le processus de paix ?

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Au menu cette semaine, des harengs suédois marinés...


    La Suède est le premier pays de l'Union européenne à avoir reconnu la Palestine comme Etat. D'autres pays songent à faire de même. Pourquoi maintenant ? Est-ce dû à l'action de notre invitée...

    LA QUESTION SURPRISE

    Zoom:LA QUESTION SURPRISE
    Notre invitée a tiré une boule bleue, "parce qu'elle donne de l'espoir", et est tombée sur la question suivante :

    - Si un Etat palestinien est créé, vous aimeriez en devenir présidente ?


    Voici quelques autres questions iconoclastes auxquelles elle a échappé :

    - Accepteriez-vous de dîner en tête-à-tête avec Netanyahou ?
    - Si vous deviez parier : un Etat palestinien pour 2015, 2020 ou 2050 ?

    EXCLUSIF dans le Bar de l'Europe :

    14.12.2014
    Leïla Shahid, l'ambassadrice de la Palestine en Belgique et auprès de l'Union européenne, annonce pour la première fois qu'elle quittera ses fonctions prochainement. Elle a expliqué que c'était son choix et qu'elle continuera à œuvrer comme citoyenne militante. Leïla Shahid ira vivre à Beyrouth où elle est née. Son remplaçant n'a pas encore été désigné.

    Jusqu'à aujourd'hui, elle n'a eu de cesse de dénoncer les bombardements israéliens sur Gaza. Et de dénoncer les colonies. A l'origine, elle s'est engagée en politique suite à la guerre des Six Jours, déclenchée le jour de son Bac le 5 juin 1967. Sept ans plus tard, en 1974, elle est à Paris pour une thèse en anthropologie consacrée aux camps de réfugiés. A cette occasion, elle rencontre le futur représentant en France de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Ezzedine Kalak.

    S'en suivra un véritable tour de l'Europe : Leïla Shahid sera successivement représentante de l'OLP en Irlande, aux Pays-Bas et au Danemark, puis déléguée de la Palestine en France. Enfin, elle accède au poste de déléguée générale de la Palestine auprès de l'Union européenne, en 2005. Elle a aussi contribué à la création du tribunal Russell sur la Palestine, en 2009.

    BREVES DE COMPTOIR

    "Comme tous les peuples du monde, nous avons un droit fondamental reconnu par la charte des Nations unies et par les accords d'Oslo. C'est un droit inaliénable à l'indépendance et à la souveraineté. C'est une question de dignité nationale."

    "Le reconnaissance protège le territoire (...) et le droit des Palestiniens, même si elle ne met pas fin à l'occupation militaire."

    "Si ce n'est pas avec un Etat palestinien, avec qui l'Union européenne discute-t-elle depuis 25 ans ?"

    CARTE D'IDENTITE

    * Ambassadrice de la Palestine en Belgique et auprès de l'Union européenne
    * Née à Beyrouth (Liban)

    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page