menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Jean-Pascal van Ypersele

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 30 Novembre 2014

Jean-Pascal van Ypersele

Jean-Pascal van Ypersele est le vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient encore de publier un rapport très sombre. De son côté, l'Europe a établi il y a quelques semaines une feuille de route pour lutter contre le réchauffement. Un plan trop modeste selon les uns, trop onéreux selon les autres. C'est l'année prochaine à Paris qu'un accord mondial sur le climat devra voir le jour.

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Au menu cette semaine, un steak..


    Il paraît que, rien qu'en France, les vaches émettent autant de CO2 que 15 millions de voitures... Faut-il cesser de manger de la viande pour sauver le climat ?

    LA QUESTION SURPRISE

    Notre invité a tiré une boule orange, et est tombé sur la question suivante :

    - Présidence du GIEC : vous y pensez en vous rasant ?


    Voici quelques autres questions iconoclastes auxquelles il a échappé :

    - Dites-nous un geste que vous faites chaque jour pour sauver la planète.
    - Grande cuvée de Bordeaux* : bientôt une denrée rare ?


    BREVES DE COMPTOIR

    "Les citoyens n'arriveront pas à protéger le climat tout seuls, si les grandes entreprises et les décideurs politiques ne font pas ce qu'il faut aussi."

    "Aujourd'hui, nous émettons beaucoup trop de CO2 par rapport à ce que la nature peut absorber."

    "Augmenter l'efficacité énergétique, c'est-à-dire réduire les gaspillages d'énergie, peut être créateur d'emplois."

    Pour aller plus loin...

    Mort aux vaches !

    30.11.2014Catherine Businaro
    Cela pourrait être le nom d’un mouvement qui accuse ces braves bêtes d’être responsables du réchauffement climatique. Eh oui, les vaches polluent plus que les voitures, avions et trains rassemblés. Elles produisent plus de 18 % du CO2 dans le monde. 

    Mais comment ça se fait ?

    Les vaches produisent du méthane lorsqu’elles mangent. Ce méthane est dispersé dans l’air lorsqu’elles... pètent ! Ou qu’elles rotent ! Faut-il les tuer pour autant ? Bien sûr que non ! Car nous sommes la cause de ce problème. L’homme mange de plus en plus de viande. Et il nous faut de plus en plus de vaches. Pour réduire le réchauffement climatique, il faudrait donc réduire notre consommation de viande... comme le dit un certain Paul McCartney ! 

    Regarder ce clip de l’ex-Beatles pour le "Meat Free Monday" (Lundi sans viande) :
    Le méthane des vaches pourrait nous être utile. Cela fait des années que les chercheurs se mettent sur la piste du biocarburant de vache. En récupérant leurs excréments, il serait possible d'en extraire un gaz pour nos véhicules.

    En 2009, la RTBF en faisait son poisson d'avril : 
    Il faut croire que la fiction a rejoint la réalité. Des chercheurs ont trouvé le moyen de récupérer les déjections des vaches et de le transformer en gaz ! C'est ce qu'on appelle le biogaz.  

    En mélangeant le fumier de vaches à d'autres éléments organiques, et après un procédé de mise en cuve, on obtient ce fameux gaz. La ville de Lille l'utilise déjà pour faire rouler ses bus. Et c'est un succès pour le moment. 

    Mais les recherches continuent et sont de plus en plus prometteuses. La société anglaise "GENeco" vient de mettre au point un biobus fonctionnant aux excréments humains. Le bus relie la ville de Bath à l'aéroport de Bristol. Une révolution dans l'industrie automobile qui intéresse déjà la STIB, l'entreprise des transports en commun de Bruxelles. Les excréments ont un bel avenir devant eux.

    CARTE D'IDENTITE

    * Climatologue
    * Vice-président du GIEC
    * Professeur à l'UCL (Université de Louvain)
    * Né à Bruxelles
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer
    envoyer à un ami