menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Philippe Lamberts

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 29 Juin 2014

Philippe Lamberts

Philippe Lamberts est un écologiste belge, surnommé "l'homme le plus détesté de la city". Il a été choisi pour succéder à Daniel Cohn-Bendit comme co-président des Verts européens. Les verts comptent-ils encore en Europe ?

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Au menu cette semaine, du chocolat suisse...


    On a appris récemment que le patron de la division bruxelloise de la grande banque suisse UBS aurait démarché de grandes fortunes pour leur proposer d'ouvrir des comptes non déclarés. Est-ce un simple fait divers, ou l'Europe a-t-elle un problème avec la Suisse ?

    LA QUESTION VIDEO

    La question de la semaine est posée par Gilles Toussaint, journaliste à La Libre Belgique

    Les Verts européens sont sortis passablement affaiblis du dernier scrutin. Le groupe politique qu'ils forment avec les partis régionalistes risque d'avoir beaucoup plus de mal à se faire entendre au sein du Parlement. J'aurais donc voulu savoir, d'une part, à quoi vous, personnellement, vous attribuez ce recul et, d'autre part comment, en tant que nouveau co-président du groupe, vous comptez vous y prendre pour le faire exister ? Je connais vos réserves, peut-être même vos réticences, sur le jeunisme en politique, mais je me demandais si l'on pouvait s'attendre au cours de la législature à venir à l'émergence d'une nouvelle génération écologiste, incarnée notamment par l'Allemande Ska Keller ?

    BREVES DE COMPTOIR

    "L'Europe a d'abord un problème avec la fraude fiscale (...) Mille milliards d'euros par an échappent aux trésors publics des 28 Etats membres et les banques sont évidemment le véhicule par lequel passe une bonne partie de cette fraude."

    A propos de la taxe Tobin : "Cette taxe sur les transactions financières dont on parle depuis des décennies, aujourd'hui, cette montagne est en train d'accoucher d'une souris."

    "Il y a d'autres réalistes (que les Verts), il y a d'autres radicaux, mais il n'y en a pas qui combinent l'ambition de transformation radicale et le réalisme de la trajectoire pour y arriver."

    CARTE D'IDENTITE

    * Député européen
    * Co-président des Verts
    * Né à Bruxelles (Belgique)
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer
    envoyer à un ami