menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Marie Arena

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 1 Juin 2014

Marie Arena

Marie Arena, ex-ministre en Belgique et chef de file du Parti socialiste aux élections européennes a été élu ce dimanche 25 mai 2014 au Parlement. Comment s'apprête-t-elle à endosser les habits de députée européenne ? Croit-elle à une autre Europe plus proche du citoyen ?

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Au menu cette semaine, un Caprice des dieux.


    Le nom de ce fromage est aussi le surnom du Parlement européen, puisqu'ils ont tous les deux la même forme. Notre invitée comprend-elle le caprice des citoyens qui ont voté pour les eurosceptiques ce dimanche 25 mai ?

    LA QUESTION VIDEO

    La question de la semaine est posée par Damien Charles, citoyen engagé dans l'alliance D19-20 .

    Depuis plusieurs mois, une opposition grandit contre le projet de traité transatlantique, pour plusieurs raisons. Les personnes qui s'y opposent craignent une harmonisation par le bas des normes sociales et environnementales européennes. Nous l'avons constatée dans des accords semblables, notamment en Amérique du Nord, où l'on a vu l'appauvrissement d'une grande majorité de la population, l'approfondissement des inégalités et la dégradation accélérée de l'environnement.

    Aujourd'hui, suite aux élections, comment comptez-vous construire un rapport de force contre ce traité, puisque vous avez dit vouloir vous opposer à cette harmonisation par le bas ? Seriez-vous prête, par exemple, à exiger que les Etats-Unis ratifient le protocole de Kyoto et les conventions collectives de l'Organisation internationale du travail, pour pouvoir poursuivre les négociations ? Et que penser de l'arrestation de 300 militants pacifiques par le bourgmestre socialiste Yvan Mayeur le 15 mai dernier ?

    BREVES DE COMPTOIR

    A propos des électeurs eurosceptiques : "Je ne les comprends pas parce que je suis persuadée que l'Europe est la solution. En même temps, je les comprends parce que l'Europe ne leur a pas apporté la solution jusqu'à présent."

    "Je pense que la peur (qui existe au sujet du traité transatlantique, ndlr), c'est vraiment celle de perdre du bien-être européen. Nous voulons sauvegarder ce bien-être, qu'il soit social, environnemental, ou sanitaire. Il faut absolument que les Européens se battent pour faire respecter les normes qu'ils ont votées au Parlement européen."

    "Je suis une idéaliste. J'aimerais vraiment que dans ce Parlement nous puissions travailler sur des priorités comme, à mes yeux, la question du dumping social. En Europe, il cause actuellement des dégâts énormes pour nos travailleurs et pour nos entreprises."

    CARTE D'IDENTITE

    * Elue au Parlement européen
    * Sénatrice belge
    * Membre du Parti socialiste
    * Ex-ministre
    * Née à Mons (Belgique)
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page