Imprimer
envoyer à un ami

Graham Watson

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 23 Mars 2014

Graham Watson

Graham Watson est un député européen écossais, membre du Lib-Dem, une formation qui participe au gouvernement de David Cameron. Que pense-t-il du referendum que l’Écosse a décidé d'organiser sur son indépendance ?

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Sur le bar cette semaine, de la bière écossaise. Car l’Écosse, pays de notre invité, va bientôt organiser un referendum sur son indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne.

    LA QUESTION VIDEO

    La question de la semaine est posée par Vincent Laborderie, politologue à l'Université catholique de Louvain, et spécialiste des séparatismes.

    "Ma question porte sur le referendum d'indépendance écossais, prévu pour septembre prochain, et sur l'obligation éventuelle pour l’Écosse de réadhérer à l'Union européenne, en cas de départ du Royaume-Uni. Votre point de vue sur la question m'intéresse particulièrement, puisque vous êtes eurodéputé, né en Écosse mais élu aujourd'hui en Angleterre. J'aimerais tout d'abord avoir votre point de vue personnel sur la question : comment est-ce que vous ressentez cette séparation éventuelle entre l’Écosse et le Royaume-Uni et, deuxièmement, d'un point de vue plus politique, comment est-ce que vous répondez au nationalisme écossais ? Il explique aux Écossais que la meilleure manière de rester dans l'Union européenne, c'est de quitter le Royaume-Uni, puisque ce dernier quittera peut-être l'Union européenne dans quelques années, suite à un referendum sur cette question."

    BREVES DE COMPTOIR

    "Si la Grande-Bretagne votait pour quitter l'Union européenne, il y aurait alors probablement une majorité en Angleterre, mais une minorité en Écosse, qui voudrait la quitter. Dans ce cas-là, je prévois un referendum en Écosse pour rester au sein de l'Union."

    "L'idée qu'un pays comme l’Écosse, un pays de presque six millions d'habitants, puisse être indépendant au sein de l'Union européenne, c'est une idée tout à fait croyable, il n'y a pas de problème. Mais les gens ne voient pas l'utilité de changer la constitution actuelle de la Grande-Bretagne."

    "En réalité, si l'on veut que les Écossais votent oui (pour rester dans le Royaume-Uni, ndlr), il faut leur dire : on vous aime ! Restez avec nous ! "

    CARTE D'IDENTITE

    *Député européen (groupe libéral)
    *Membre du Lib-Dem
    *Ex-banquier
    *Né à Rothesay (Écosse)
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer
    envoyer à un ami