menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Catherine Trautmann

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 16 Mars 2014

Catherine Trautmann

Catherine Trautmann est eurodéputée socialiste. Les socialistes français risquent de se retrouver derrière la droite et même l'extrême-droite aux Européennes de mai prochain. En revanche, à l'échelle de l'Europe, les socialistes redeviendront peut-être le groupe politique le plus important.

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Sur le bar cette semaine, de la confiture ! Parce qu'on ne prédit que 16 % des voix pour les socialistes français aux élections du 25 mai, derrière la droite et, même, l'extrême-droite. Bref, une déconfiture...

    LA QUESTION VIDEO

    La question de la semaine est posée par Gilles Toussaint, journaliste à la Libre Belgique.

    "Je sais que vous êtes sensible à la question : comme de nombreux citoyens européens, je m'interroge sur la nécessité de disposer de deux sièges pour le Parlement, l'un à Bruxelles, l'autre à Strasbourg. Si ce dispositif a pu s'expliquer par des raisons de symbolique historique, j'ai le sentiment qu'il ne se justifie plus du tout dans le contexte actuel, pour des raisons de simple pragmatisme. J'ai naturellement lu le récent rapport pro-Strasbourg, qui a été publié par le lobby de l'association européenne des jeunes entrepreneurs. Mais pour être tout à fait franc avec vous, celui-ci ne m'a guère convaincu. Affirmer notamment que les partisans d'une centralisation des institutions européennes à Bruxelles feraient le jeu des europhobes, me paraît relever d'un brin de mauvaise foi. J'aurais voulu connaître votre opinion sur ce sujet et vos éventuels arguments susceptibles de me faire changer d'avis."

    BREVES DE COMPTOIR

    "Nous avons des réponses concrètes, ce que l'extrême-droite n'apporte pas. Leur vote représente un vote d'illusion... Moi je les appelle les liquidateurs de l'Europe ! Mais ce sont en même temps des liquidateurs nationaux !"

    "Martin Schulz va faire mieux (que José Manuel Barroso) parce qu'il a démontré comme président du Parlement européen qu'il était prêt à se battre pour un meilleur budget, pour faire entendre la voix du Parlement européen par les États membres et par la Commission européenne. C'est quelqu'un qui a une crédibilité personnelle, qui a beaucoup d'endurance et beaucoup de persuasion, qui a des convictions."

    "Il n'y a pas deux sièges, il y a un siège. Et c'est Strasbourg qui est le siège du Parlement européen dans le traité."

    CARTE D'IDENTITE

    *Députée européenne (socialiste)
    *Ex-ministre de la Culture
    *Ex-maire de Strasbourg
    *Née à Strasbourg
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page