menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Nina Bachkatov

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 2 Février 2014

Nina Bachkatov

Nina Bachkatov est spécialiste de la Russie,  éditrice du site « Inside Russia & Eurasia »,  elle décortiquera les Jeux Olympiques de Sotchi. La Commissaire européenne Viviane Reding boycottera l'événement pour protester contre le sort réservé en Russie à certaines minorités, comme les homosexuels. La bonne attitude ?

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Sur le bar cette semaine des œufs à la Russe. Le 7 février s'ouvriront les œufs de Sotchi... pardon, les Jeux de Sotchi...
     

    LA QUESTION VIDEO

    La question de la semaine est posée par Joël Le Déroff, représentant de ILGA-Europe, l’Association internationale pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles et intersexuées.
     
    "En juin 2013, la Russie a adopté une loi qui réprime pénalement la propagande homosexuelle et, comme beaucoup d’autres lois adoptées à cette même période, elle vise à limiter la liberté d’expression, d’association et de manifestation des membres de la société civile et des militants des droits de l’homme. Ceux-ci sont en plus décrits comme des agents de l’étranger. Ce que nous voudrions savoir, c’est ce que l’Union européenne, dans son dialogue avec la Russie, peut faire pour aborder cette question ? Quels arguments peut-elle utiliser pour que la situation évolue réellement et quelles autres initiatives diplomatiques seraient de nature à faire changer la situation sur le terrain ?"

     

    BREVES DE COMPTOIR

    "Les Russes rêvent parfois de l’époque où tout le monde était uni, même dans la difficulté, et Poutine est un héritier de cette ligne-là. Il a très fort insisté sur cette dimension en disant : « Nous allons tous nous retrouver pour une grande fête » et puis il y a aussi le défi technologique et l’absurdité financière."

    "La population russe attend que les Jeux s’ouvrent et elle attend qu’on parle de sport. Jusqu'à présent toute la dimension politique, la corruption ou les choses de ce type-là, ça a surtout animé la petite partie de la population, généralement dans les grandes villes, que l’on retrouve dans ce genre de discussions."

    "Pour revenir à la tolérance de l’homosexualité, c’est vrai que le niveau est très bas en Russie, tout simplement parce que vous rencontrez très régulièrement des gens de quarante, cinquante ans qui vous disent : « moi, je ne savais même pas que ça existait ». On est quand même dans une société qui est très différente de la nôtre."
     

    CARTE D'IDENTITE

    *Spécialiste de la Russie
    *Éditrice de "Inside Russia & Eurasia"
    *Professeur à l'Université de Liège
    *Née à Pont-à-Celles (Belgique)
    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer
    envoyer à un ami