menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Maria Eleni Koppa

Le Bar de l'Europe

Emission du
Dimanche 12 Janvier 2014

Maria Eleni Koppa

Maria Eleni Koppa est députée européenne grecque. La Grèce prend ces jours-ci la présidence tournante de l'Union européenne. Un paradoxe pour un pays en crise ?

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Sur le bar cette semaine, un peu de feta et des olives, un menu spartiate comme le sera la présidence tournante de l'Union européenne que la Grèce vient d'endosser.

    LA QUESTION VIDEO

    La question de la semaine est posée par Angélique Kourounis, correspondante à Athènes pour plusieurs médias francophones.

    "Comment peut-on, en 2014, être députée du parti socialiste hellénique, le PASOK, un parti qui est crédité de moins de 6% alors qu’il n’y a pas si longtemps, il faisait 64% ? Un parti envers lequel les Grecs sont très méfiants : ils estiment que c’est le parti qui les a mis à genoux avec toute la corruption dans le passé et qui a signé tout les mémorandums d’austérité. Comment peut-on encore défendre le PASOK ?"
     

    BREVES DE COMPTOIR

    "Cette présidence est l’occasion de montrer que cette Grèce européenne existe encore, parce que les stèrèotypes ont dominé pendant des mois. La Grèce reste un pays européen où les gens travaillent et ils font des sacrifices pour se remettre après cette crise profonde. C’est une chance pour présenter nos problèmes, nos causes mais aussi pour prouver que nous pouvons aller de l’avant avec les autres peuples européens sur le projet européen commun."

    "Le PASOK est le parti qui a été obligé de gérer la crise en 2009. La crise est le résultat de plusieurs gouvernements qui se sont succédé durant plusieurs décennies. C’est vrai que le parti est actuellement dans une crise profonde mais mon souhait est de pouvoir restructurer et de reconstruire l’espace social-démocrate en Grèce."

    "Nous avons besoin d’une Allemagne européenne et pas d’une Union européenne allemande. Une Union européenne allemande est un risque pour l’Europe mais aussi pour l’Allemagne. Il faut se méfier."

    CARTE D'IDENTITE

    *Eurodéputée grecque
    *Membre du PASOK (Socialiste)
    *Avocate
    *Née à Athènes



    Le Facebook de l'émission

    Et en partenariat avec La Libre Belgique.
    Imprimer
    envoyer à un ami