menu.title
Imprimer
envoyer à un ami

Renaud Vivien

Le Bar de l'Europe

Emission du
samedi 12 Mai 2012

Renaud Vivien

Renaud Vivien est juriste et aussi un militant du CADTM, le Comité pour l'annulation de la dette du Tiers Monde. Son conseil à des pays étranglés par l'austérité comme la Grèce? C'est simple: refuser de payer! Refuser de rembourser une dette qui met la population en danger.

media_precedent
    media_suivant

    MENU DE LA SEMAINE

    Sur le Bar cette semaine: un yaourt grec. Un aliment qui est transformé en "arme" par les manifestants opposés aux plans d'austérité. 

    LA QUESTION VIDEO

    La question (décalée) de la semaine est posée par "Jean-Crésus Davos" du Cercle des Citoyens Austères.


    Nous encourageons les citoyens européens à l'austérité volontaire. N'est-il pas temps d'être pragmatiques et non plus utopiques? Pourquoi dire aux Européens qu'ils ne doivent pas payer leur dette alors que les pays africains doivent encore rembourser des sommes colossales issues de leur dette? Ce serait donner un mauvais exemple!
    Dois-je également vous rappeler que nous contrôlons la plupart des rouages du système actuel: financier, politique, médiatique,.... Si vous ne voulez pas qu'il vous arrive ce qui est arrivé à vos petits camarades au Honduras, au Chili, au Burkina Faso ou plus récemment en Grèce, il faudrait faire attention! 
    Pour ne pas créer de faux espoirs, n'est-il pas temps de dépasser le stade de l'indignation fatigante pour passer à celui de la résignation confortable?

    BREVES DE COMPTOIR

    "Une dette illégitime est une dette qui a profité au fameux "1%" de la population et qui a donc été contractée contre l'intérêt général de la population. On peut y ranger la dette contractée pour sauver les banques privées dont le coût est supporté par le contribuable qui n'a aucune responsabilité quant à cette dette illégitime."


    "Dans le cas de la Grèce, il faudrait suspendre immédiatement le remboursement de la dette. De nombreux pays ont fait ça à maintes reprises et pas seulement au Sud. L'Argentine, par exemple, a suspendu de manière unilatérale le remboursement de sa dette, sans demander l'accord de ses créanciers. Pendant la durée de suspension du payement, le pays a pu se redresser économiquement." 


    "Il faut se mobiliser contre l'austérité, contre la dette. La dette est l'alibi dont se servent les gouvernements, le FMI, la BCE et la Commission européenne pour imposer ces politiques de rigueur. (…) Il faut refuser de payer cette dette!"

    CARTE D'IDENTITE

    * Né à Chartres
    * Juriste
    * Membre du CADTM

    Imprimer
    envoyer à un ami