/ / / / Cannes, un monde de cinéma
Imprimer
envoyer à un ami

Cannes, un monde de cinéma

Kiosque

Emission du
Dimanche 18 Mai 2014

Cannes, un monde de cinéma

Voir l'émission en intégralité
Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

Cannes, festival à polémiques cette année, l'occasion surtout de faire un tour du monde du cinéma ;
La Turquie pleure ses morts
après l'accident dans la mine de Soma, et se retourne contre son premier Ministre  ;
L'Inde choisit Modi, un nationaliste hindou qui prône la rupture d'avec les années Gandhi ;
La Suisse rejette l'initiative sur le salaire minimum dans une votation populaire ;
Enfin une page facebook accueille les photos d'Iraniennes qui "furtivement" ôtent le voile qui leur est toujours imposé

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Vaiju Naravane

Inde

Vaiju Naravane est la correspondante du quotidien indien anglophone de référence The Hindu à Paris. Auparavant, elle a couvert pour ce quotidien tout ce que l’on pouvait compter comme conflits en Europe de l’Est.

Francis Kpatindé

Afrique

Francis Kpatindé a été pendant près de vingt ans rédacteur en chef spécialiste de l'Afrique de l'ouest à l'hebdomadaire Jeune Afrique.
Depuis son départ du journal, il a occupé les fonctions de porte-parole de UNHCR (le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations-Unies) pour l'Afrique de l'ouest, avant de revenir à son premier métier, le journalisme.

Hamdam Mostafavi

Iran

Hamdam Mostafavi décrypte la société iranienne pour le magazine Courrier International.
Elle y est également la responsable du site internet, à consulter ICI et d'un site consacré au cinéma.
Hamdam Mostafavi tient également chronique au sein des radios France Culture et France Info.

Paola Martinez Infante

Chili

Paola Martinez Infante est une journaliste indépendance chilienne. Longtemps correspondante à Paris de la radio indépendante Radio Biobio, elle réalise également des documentaires. Au Chili, elle a collaboré à des émissions très éclectiques telles Gato por Liebre, Plan Z ou El Factor Humano.

Mine Kirikkanat

Turquie

Après Radikal ou Vatan, c'est désormais au quotidien turc de référence Cumhuryiet que Mine Kirrikanat envoie ses chroniques et éditoriaux jugés parfois trop impertinents, ce qui lui a valu un nombre record de procès en Turquie.
Mine Kirrikanat est l'auteure de plusieurs romans, nouvelles et essais en Turquie. Elle a également publié en France L'Autre nom de la Rose, chez E-Dit (2000) ; Le Palais aux mouches, chez L'Harmattan (1995) ; La malédiction de Constantin, chez Métaillé (2006) qui a connu un grand succès, tout comme son dernier ouvrage Le sang des Autres, toujours chez Métaillé

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka

À propos

Du bruit sur la Toile

Journée mondiale de la liberté de la presse 2014

DILEM, l'un des 100 héros de l'information dans le monde

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI


Donc,

C’est même pas vrai ! a fait savoir le « Palais » de Monaco juste avant la projection … à Cannes de « Grace »… de Monaco.


Et alors ?  Droit souverain de la fiction, à partir de faits réels : tel est l’argument que les producteurs (dont un indien) et le réalisateur, français, ont opposés au communiqué des enfants de l’héroïne du film. Cependant, il s’agit bien de Grace de Monaco, la vraie : c’est dans le titre. A l’écran, la vie conjugale de l’ancienne actrice devenue princesse est décrite comme un enfer… certes doré, mais un enfer quand même. Mais finalement, n’écoutant que son devoir d’épouse, Grace aurait résisté aux sirènes d’Hitchcock et choisi de rester dans cet enfer… et de défendre, becs et ongles, le paradis… fiscal de son prince de mari. C’est Grace, ou Grace, qui gagne contre le général de Gaulle grâce à une arme imparable, le très mondain gala monégasque pour la Croix rouge. De Gaulle ne peut que s’incliner, et Monaco reste un paradis : victoire du devoir… conjugal. Et fin du film. Sans doute peu fidèle à l’histoire, publique et privée. Mais à la fin des fins, à qui appartiennent les vies des gens et leurs histoires privées, petites ou grandes, qu’ils soient princes, princesses, enfants de princesses, président de République, ou directeur de FMI ? Aux concernés seulement, ou aux artistes, ou à la presse, ou à tout le monde ?

Question éternellement posée et reposée, au cinéma comme dans la presse.

Or, pratiquement au même instant, une autre histoire vraie, quoique peut-être fausse, qui sait ? débarque à Cannes transformé pour l’occasion en festival virtuel sur Internet : Welcome to New York.
Ici, l’allusion à un ancien directeur du FMI est transparente, mais au moins, son nom n’est ni au générique, ni dans le titre. Maigre consolation pour l’intéressé.



Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    / / / / Cannes, un monde de cinéma
    Imprimer
    envoyer à un ami