menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
/ / / / Le souverainisme québécois
Imprimer
envoyer à un ami

Le souverainisme québécois

Kiosque

Emission du
Dimanche 13 Avril 2014

Le souverainisme québécois

Voir l'émission en intégralité
Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

Au Québec, le PQ, le parti souverainiste en déroute après des élections qu'il avait lui-même provoquées ;
La Catalogne tente d'obtenir la tenue d'un référendum d'indépendance,
la Chambre espagnole, les Cortes le lui refuse ;
L'Inde aux urnes pour des législatives géantes (815 millions de votants) que pourrait remporter N. Modi, leader populiste très controversé qui promet le plein-emploi ;
La journée internationale de l'égalité salariale
est déterminée par le nombre de jours  travaillés supplémentaires que devraient effectuer les femmes pour atteindre le même salaire que leurs collègues masculins : pour la France, c'est 77 jours !

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Vaiju Naravane

Inde

Vaiju Naravane est la correspondante du quotidien indien anglophone de référence The Hindu à Paris. Auparavant, elle a couvert pour ce quotidien tout ce que l’on pouvait compter comme conflits en Europe de l’Est.

Michel Arseneault

Québec

Michel Arseneault est le correspondant européen et africain du magazine francophone québécois L'Actualité.
De ses voyages sur le continent africain, Michel Arseneault a réalisé un recueil de reportages publié sous le titre Perdu en Afrique aux éditions Stanké.
Son premier roman a pour titre Méfiez-vous des Poètes, aux éditions Fides (2012) dont on peut lire une critique ici

Angela Diffley

Royaume-Uni

Angela Diffley est la correspondante à Paris de la chaîne britannique d'informations Sky News. Avant cela, Angela Diffley a travaillé pendant dix ans pour la célèbre chaîne anglaise BBC

François Bugingo

Québec Canada

François Bugingo est animateur, journaliste et écrivain.
Il travaille notamment pour les chaînes Radio-Canada ou LCN et on l'entend également sur les ondes de plusieurs radios.
Il tient un blog à découvrir (ICI) sur le site du Journal de Montréal.
Il a publié chez Liber Africa Mea, le Rwanda et le drame africain et La mission au Rwanda(1997) ainsi que Rebelle sans frontières chez Boréal (2005) traduit en 10 langues.
D'origine congolaise, François Bugingo est le vice-président de la section canadienne de Reporters sans frontières.

Jean-Sébastien Mora

France-Espagne

Jean-Sébastien Mora est un journaliste indépendant. Il écrit pour Le Monde diplomatique, Politis, Regards ou le Canard enchaîné et a également signé plusieurs grands reportages depuis l'Éthiopie, la Somalie ou la Tunisie…

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka

À propos

Ils sont détenus en Syrie depuis juin 2013, ne les oublions pas !

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI



Donc, les indépendantistes du parti québécois ont été battus, sévèrement, aux élections des députés du parlement de leur province, élections qu’ils avaient eux-mêmes provoquées en espérant, tout au contraire, l’emporter plus largement encore qu’il y a deux ans lorsqu’ils étaient revenus, de justesse, au pouvoir. Et patatras, c’est tout l’inverse qui s’est passé. 


Tout ce qui touche le Québec intéresse la Francophonie, la preuve par TV5 monde, et intéresse bien sûr la France, la preuve par le toujours fameux « Vive le Québec libre » de de Gaulle en 1967, un an tout juste avant la création du Parti québécois souverainiste qui vient de perdre encore un peu de l’idée d’indépendance lancée il y a presque un demi-siècle.


En 1967, le Premier ministre anglophone de la fédération du Canada – treize provinces et territoires – avait vertement répondu à ce qu’il considérait comme une ingérence que « tous les Canadiens sont libres, et n’ont pas besoin d’être libérés. »


Remarque pas complètement fausse : la preuve, depuis, par les deux référendums, au Québec sur la question de sa souveraineté et de son indépendance par rapport au Canada anglophone : le premier perdu largement en 1980, et le second encore en 1995, même si ce fut de justesse. En 2014, même si ce ne fut pas la seule cause de sa défaite, la perspective éventuelle d’un troisième référendum n’a pas arrangé les affaires d’un parti dont l’indépendance est précisément toute la raison d’être. 


La question des indépendances et de la souveraineté agite les peuples de la planète depuis la fin du 18ème siècle, pas moins. Elle resurgit aujourd’hui un peu partout dans des unités de plus en plus petites, comme la Catalogne ou l’Écosse. On lui doit de très grands bonheurs, mais aussi de très grands malheurs.


C’est peut-être le sens des dernières élections québécoises.


Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    / / / / Le souverainisme québécois
    Imprimer
    envoyer à un ami