menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
/ / / / France-États-Unis, bons amis ?
Imprimer cette page
Envoyer cette page

France-États-Unis, bons amis ?

Kiosque

Emission du
Dimanche 16 Février 2014

France-États-Unis, bons amis ?

Voir l'émission en intégralité
Chargement du lecteur...

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

La visite d'État du président français aux États-Unis, une amitié mise en scène avec faste ;
La Centrafrique à feu et à sang, les troupes françaises et africaines ne parviennent pas à endiguer les haines religieuses meurtrières ;
L'euthanasie pour les mineurs est légalisée en Belgique, comment est perçue cette question ailleurs ?
Enfin la toile a fait du bruit autour de la votation helvète sur l'immigration, les réseaux sociaux ont grésillé des "baffes" que se sont "collés" les Suisses qui y étaient opposés et qui s'inquiètent

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Lara Marlowe

Irlande

Lara Marlowe est la correspondante à Paris du quotidien de référence irlandais The Irish Times pour lequel elle a aussi couvert, comme grand reporter, de nombreux conflits, de l'ex-Yougoslavie au Liban, de l'Irak à l'Afghanistan.
Lara Marlowe est l'auteure de The Things I've Seen, nine lives of a foreign correspondent (2010) ici et Painted with words (2011) tous deux chez Liberties Press

Francis Laloupo

Bénin

Francis Laloupo est journaliste, enseignant en géopolitique et producteur-présentateur de l'émission Le grand débat (à écouter ICI) sur Radio Africa n°1, première radio généraliste internationale du continent africain qui diffuse ses programmes en Afrique, en Europe et en Amérique du nord.
Francis Laloupo est aussi l'auteur de France-Afrique, la rupture maintenant ? aux éditions Acoria (ICI) et nourrit un blog Opinions, humeurs et géopolitique, à consulter ICI

Alexandra Szacka

Canada

Alexandra Szacka est journaliste pour la chaîne de télévision publique et francophone Radio-Canada. Après la Russie, Alexandra Szacka fut correspondante pour l'Europe. Ses reportages lui ont valu plusieurs récompenses internationales

Philip Turle

Royaume-Uni

Correspondant en France pour de nombreux médias britanniques, Philip Turle est surtout journaliste à RFI, où il officie à la rédaction en langue anglaise. Il est aussi professeur à la Sorbonne, pour le master journalisme bilingue anglais-français.

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka

À propos

Du bruit sur la Toile

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI



Grande puissance : Washington ou San Francisco ?



Donc, c’était une visite d’État. Ça s’était assez dit : la France entière, que dis-je, la France ! L’Europe, le monde, s’interrogeaient sur l’épineuse question protocolaire du dîner de gala d’État : le président de la France sera-t-il seul ou accompagné, et si oui, par qui ?


La question a été « clarifiée » comme promis avant son départ par le Président français, et la chef du protocole de la Maison blanche, prévenue à temps, n’a donc mis qu’un seul couvert.


Tout cela est bel et bon, mais encore ? 


Eh bien, la France et les États-Unis sont amis, comme au temps de Lafayette et de Jefferson. Plus que du temps de Jacques Chirac et de la guerre en Irak, peut-être un peu moins, ou peut-être autant, que du temps de Nicolas Sarkozy : d’autant plus amis que sur la scène militaire internationale, c’est la France qui ces derniers temps est à la manœuvre, et donc soumise aux critiques, tandis que les soldats américains rentrent à la maison – home –, ce qui n’est pas pour leur déplaire.
Et avec le sourire, s’il vous plaît !


Si peu fut dit, au cours de cette visite d’État, qu’on peut se demander si la vraie rencontre d’État ne fut pas tant à Washington avec le Président de la grande puissance militaire américaine, qu’à San Francisco avec les Présidents ou vice Présidents des grandes puissances numériques, Google, Facebook et autres Twitter.


Conformément au mythe américain, ces présidents-là sont partis… de rien.  Ils n’ont pas été élus par des citoyens américains, mais par des… consommateurs du monde. Des consommateurs de vent, de « coucou c’est moi », voire de rien du tout.


Question : pourquoi diable toutes ces grandes puissances de l’esprit sont-elles américaines, et pas originaires de l’Europe, la vieille ou la nouvelle, qui pourtant cultive autant de matière grise qu’outre Atlantique ? Au terme de son voyage… d’État, le Président français a-t-il réussi à percer ce mystère ?

Mystère.


Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    / / / / France-États-Unis, bons amis ?
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page