menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Rire de tout ?

Kiosque

Emission du
Dimanche 12 Janvier 2014

Rire de tout ?

Voir l'émission en intégralité
Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

Dieudonné interdit de spectacle après que le ministre de l'Intérieur à été suivi par le Conseil d'État pour l'empêcher de se produire sur scène ;
Ariel Sharon est mort, après huit ans de coma, laissant des souvenirs contrastés au Proche-Orient ;
Israël où par ailleurs, les migrants africains continuent leur mouvement pour obtenir des droits ;
Retour sur les conflits en mer de Chine et clin d'œil sur la liaison amoureuse de F. Hollande…

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Louis Keumayou

Cameroun

Louis Keumayou est le président du Club de l'information africaine (à découvrir ICI),
après avoir dirigé l'APPA (l'Association de la presse panafricaine) collaboré à Télésud, chaîne généraliste francophone à vocation panafricaine ou au quotidien camerounais Le Messager, premier journal privé camerounais à traiter la vie politique du pays.

Joav Toker

Israël

Après avoir longtemps couvert le continent européen pour la Première (publique) et la 10e (privée) chaîne de la télévision israélienne, Joav Toker y poursuit ses collaborations. Il écrit également pour le magazine politique Koteret, le quotidien économique Globes et il enseigne à l'université américaine de Paris, ainsi qu'à la Sorbonne, les relations internationales.

Alexandra Szacka

Canada

Alexandra Szacka est journaliste pour la chaîne de télévision publique et francophone Radio-Canada. Après la Russie, Alexandra Szacka fut correspondante pour l'Europe. Ses reportages lui ont valu plusieurs récompenses internationales

Trung Dung Vo

Viêt-Nam

Trung Dng Vo est un journaliste indépendant d'origine vietnamienne. Après des études de lettres et de philosophie, il devient photoreporter et journaliste pour le compte de diverses agences, jusqu'en 2005. Aujourd'hui, il écrit essentiellement pour Tuoi-Tre (Viêt-Nam), mais tourne aussi des reportages pour France 2 ou ARD (Allemagne).

Mine Kirikkanat

Turquie

Après Radikal ou Vatan, c'est désormais au quotidien turc de référence Cumhuryiet que Mine Kirrikanat envoie ses chroniques et éditoriaux jugés parfois trop impertinents, ce qui lui a valu un nombre record de procès en Turquie.
Mine Kirrikanat est l'auteure de plusieurs romans, nouvelles et essais en Turquie. Elle a également publié en France L'Autre nom de la Rose, chez E-Dit (2000) ; Le Palais aux mouches, chez L'Harmattan (1995) ; La malédiction de Constantin, chez Métaillé (2006) qui a connu un grand succès, tout comme son dernier ouvrage Le sang des Autres, toujours chez Métaillé

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka

À propos

Du bruit sur la Toile

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI



Ordres et désordres publics



Donc, voici le sujet de la dissertation : la liberté d’expression et ses limites. Le sujet a passionné la France pendant deux siècles et puis aussi, toute cette semaine ; cependant il n’intéresse pas que la France, mais bien le monde entier. 


Qu’on se souvienne des foules en colère, avec plusieurs morts, tant elles étaient furieuses après la publication de quelques caricatures de Mahomet dans un quotidien danois alors inconnu, sauf des Danois.


Qu’on se souvienne aussi du traitement jugé brutal des Pussy Riot après leur concert rock anti Poutine dans une église orthodoxe.


Et puis il y a maintenant la France et sa jurisprudence Manuel Valls, du nom de son ministre de l’intérieur. Il n’y a ni mort d’homme ni prison, mais la réapparition de l’interdiction préalable au nom d’une extension du domaine de l’ordre public à la notion de dignité de la personne humaine et à celle, toute nouvelle, de « cohésion nationale ».


Il s’agissait d’interdire la tenue des spectacles, ou des meetings, selon les interprétations, d’un ancien humoriste devenu propagandiste soi-disant de l’anti tout, mais surtout de l’antisémitisme ricanant. Tout le monde le sait désormais alors que tout le monde ne l’aurait pas forcément su, sans cette jurisprudence d’urgence validée in extremis par le Conseil d’État.


Pour plancher, vous pouvez consulter l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, plus de 200 ans déjà, qui d’ailleurs ne règle rien. Article 10 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi. » La difficulté de la dissertation réside, on le voit, dans la définition de l’ordre, et donc, du désordre, public.


Voici une piste : parfois, l’excès d’ordre public peut provoquer des désordres. Publics.



Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    Imprimer
    envoyer à un ami