menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Sans Mandela

Kiosque

Emission du
Dimanche 8 Décembre 2013

Sans Mandela

Voir l'émission en intégralité
Chargement du lecteur...

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

Le monde salue Nelson Mandela, l'homme de courage, de combat et de pardon qui mit fin à l'apartheid en Afrique du Sud s'est éteint ;
la France et l'Afrique, l'Afrique et la France :
les chefs d'État africains tiennent sommet à Paris tandis que les soldats français entrent dans Bangui ;
le classement PISA
de l'OCDE des meilleurs et des pires systèmes scolaires ; 
il y a 20 ans, Pablo Escobar,
chef du cartel de Medellin tombait sous les balles

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Marie-Roger Biloa

Marie-Roger Biloa dirige le groupe Africa international. Elle est également la rédactrice en chef du magazine Ici-Les gens du Cameroun

Christian Rioux

Québec

Christian Rioux tient une chronique au Devoir avec pour terrain d’aventure l’Europe et la francophonie.
Il est l'auteur d'un recueil de poèmes,  Les Années Temporaires, Ecrits des Sorges, Québec, 2002 et d'un essai,  Voyage à l'intérieur des petites nations, Boréal, Montréal, 2000.

Yihan Hu

Chine

Yihan Hu est reporter pour China Business News, pour l'agence Chine Nouvelle, pour la chaîne internationale chinoise CCTV.

Asbel Lopez

Colombie

Asbel Lopez est le correspondant en france du quotidien de Colombie El Tiempo, le plus gros tirage du pays.
Il travaille aussi pour la rédaction en espagnol de RFI (Radio France Internationale)

Liesl Louw

Afrique du Sud

Liesl Louw est rédactrice en chef adjointe à l'Institut de recherche sur la sécurité de Prétoria en Afrique du Sud. Elle a été rédactrice pour les journaux du groupe sud-africain Media24 et publie des articles sur son pays dans des journaux internationaux. Elle a écrit en afrikaans Anderkant Timboektoe, un ouvrage consacré à l'Afrique de l'Ouest.

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka

À propos

Kroll

Kroll

Kroll

  • Kroll

L'hommage planétaire à Nelson Mandela

Algérie

Algérie

Allemagne
Merci Madiba

Allemagne

Argentine
Pour la liberté

Argentine

Belgique
L'homme du miracle

Belgique

États-Unis

États-Unis

Nigéria
Le monde pleure Mandela

Nigéria

Danemark

Danemark

Inde
Un Gandhi de notre temps

Inde

Uruguay
Le héros de la réconciliation

Uruguay

Émirats
Une lumière s'est éteinte

Émirats

Angola
“Dieu sauve l'Afrique“ paroles de l'hymne sud-africain

Angola

Australie
Héros du monde

Australie

France

France

Sénégal

Sénégal

Espagne
L'adieu à un héros du XXe siècle

Espagne

Algérie

Algérie

Bolivie
La mort de l'homme qui nous a appris que le racisme peut être vaincu

Bolivie

Éthiopie
Quel héritage !

Éthiopie

Malaisie

Malaisie

États-Unis

États-Unis

Liban
Libre pour l'éternité

Liban

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

Mexique

Mexique

Népal

Népal

États-Unis
Celui qui a soigné une nation

États-Unis

Chine
Le monde pleure Mandela

Chine

Québec-Canada

Québec-Canada

Sri Lanka

Sri Lanka

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

  • Algérie
  • Allemagne
  • Argentine
  • Belgique
  • États-Unis
  • Nigéria
  • Danemark
  • Inde
  • Uruguay
  • Émirats
  • Angola
  • Australie
  • France
  • Sénégal
  • Espagne
  • Algérie
  • Bolivie
  • Éthiopie
  • Malaisie
  • États-Unis
  • Liban
  • Côte d'Ivoire
  • Mexique
  • Népal
  • États-Unis
  • Chine
  • Québec-Canada
  • Sri Lanka
  • Côte d'Ivoire

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI



Mandela, ami de l’humanité



Donc, Nelson Mandela est mort.


Ce n’est pas un scoop, et pourtant, cela sonne, quelques jours après, encore, comme une nouvelle incroyable, inattendue, tant il était entré vivant dans nos mythologies. On avait fini par croire qu’il n’était ni vivant ni mort, mais simplement ailleurs, au-dessus : ainsi, cet homme qui planait dans des espaces éthérés en saint protecteur de l’humanité, cet homme était donc un simple mortel ? 


Cette élévation à ce statut de saint vivant, il la devait à lui-même, bien sûr,­­ —

un mérite qu’il prenait d’ailleurs soin d’abaisser, tel un véritable saint –, il la devait aussi d’avoir su transformer une libération en réconciliation, mais il la devait d’abord, si l’on peut dire, à son ennemi d’hier : l’apartheid.


Il ne faut pas être naïf : il n’était pas vraiment surprenant qu’il existe dans une Afrique du Sud si inégalitaire une ségrégation de fait. Mais dans le monde d’après-guerre qui cherchait à en finir avec un racisme interne à l’Europe qui venait de faire tant de morts ; dans un monde qui entamait sa longue marche – à reculons, mais une marche quand même –, vers la décolonisation, ce qui était vraiment inacceptable, c’était l’institutionnalisation – en droit, de la ségrégation. Celle-ci transformait automatiquement tous ceux qui luttaient contre elle en héros – non pas seulement de l’Afrique du Sud, ou de la cause noire, mais de l’humanité tout entière.


Ainsi, les promoteurs de l’apartheid promouvaient du même coup leurs victimes. Et ils n’avaient rien trouvé de mieux, en plus, pour « neutraliser » l’avocat Mandela, que d’en faire, 27 ans durant, un martyr à la fois enfermé et visible depuis n’importe point du globe.


Grâce à quoi, l’humanité entière était devenue son amie. Et lui, l’ami bienveillant, ni vivant ni mort, de l’humanité.


Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    Imprimer cette page
    Envoyer cette page