menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
/ / / / La retraite chapeau des grands patrons
Imprimer
envoyer à un ami

La retraite chapeau des grands patrons

Kiosque

Emission du
Dimanche 1 Décembre 2013

La retraite chapeau des grands patrons

Voir l'émission en intégralité
Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

P. Varin, futur ex-patron de Peugeot, constructeur automobile, avait négocié de partir avec une retraite "chapeau" de quelque 21 millions d'euros, jusqu'à la polémique…
Les Ukrainiens pro-européens manifestent
leur mécontentement après le choix de leur président de signer un accord avec la Russie ;
Silvio Berlusconi
est-il sur le point quitter la vie politique italienne ? Il a bien été déchu de son poste de sénateur, mais… 
La Croatie vote pour ou contre l'inscription dans la Constitution
de ce que le mariage ne pourra être qu'entre un homme et une femme, à rebrousse-poil de plusieurs pays européens et États d'Amérique ;
il y a 50 JF Kennedy était assassiné à Dallas ;
du bruit sur la toile : en Arabie Saoudite, des jeunes décident de distribuer des "câlins gratuits" et sont interpellés…

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Éric Chol

France

Éric Chol est le rédacteur en chef du magazine français Courrier international qui dissèque chaque semaine la presse du monde.
Journaliste spécialisé dans l'économie, il a travaillé pour La Tribune, L'Expansion ou encore L'Express.

Aurora Bergamini

Italie

Aurora Bergamini travaille depuis Paris pour l'agence italienne de presse ANSA, la plus grande du pays et l'une des plus grandes au monde avec des bureaux dans 78 pays.

Youri Kovalenko

Russie

Youri Kovalenko est le correspondant à Paris de l'hebdomadaire Kultura (La Culture) qui traite de la vie culturelle et politique en Russie et dans le monde.
Son parcours journalistique, qui l'aura vu quitter le fameux quotidien de Russie Izvestia, pour fonder Novye Izvestia, qui fit long feu, rejoindre alors le Russki Kourier, l'a vu  revenir, 20 ans après y avoir fait ses débuts, aux Izvestia, comme correspondant à Paris.
Il a publié de nombreux ouvrages sur l'histoire des Russes à Paris et dernièrement sur les peintres russes à Paris.

Vibeke Knoop-Rachline

Norvège

Vibeke Knoop-Rachline est la correspondante à Paris du quotidien norvégien Aftenposten, pour qui elle ne néglige aucune rubrique, de l'International à la gastronomie en passant par la politique intérieure.
Vibeke Knoop-Rachline a publié deux ouvrages en Norvège : Verdens Hjerte, Au cœur du monde, aux éditions Stenersen et Korrupsjeger, Chasseur de corruption, aux éditions Aschouj.

Damir Matkovic

Croatie

Damir Matkovic est rédacteur en chef adjoint du service politique étrangère de HRT, la chaîne publique croate de radio et de télévision

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka

À propos

Du bruit sur la Toile

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI



Retraites chapeaux : la dictature de l’émotion


Donc, cette semaine, grosse indignation en France, autour d’un vrai faux couvre chef. Motif : la retraite, dite chapeau, du patron de PSA, un des deux grands constructeurs automobiles français, en difficulté. Le nom de la chose prête à sourire, évidemment : travailler du chapeau, porter le chapeau, ou manger son chapeau. Et c’est bien ce qui est arrivé au dit patron : il a porté le chapeau, pour tous les patrons, puis il l’a mangé, son chapeau, en renonçant finalement à sa retraite du même nom, en tout cas en l’état.


Rendez-vous compte : 21 millions d’euros ! Sauf qu’il ne s’agissait pas de 21 millions d’un coup, en une seule fois, comme les indignés ont réussi à le faire croire, mais étalés sur 25 ans, pour combler l’écart entre son salaire actuel, certes mirifique, et sa retraite future, plafonnée : une pratique assez courante en France. Il n’a pas besoin qu’on vole à son secours, mais quand même : 21 millions, chiffre horrifique, c’est donc le coût total du chapeau du patron, provisionné dans les comptes de l’entreprise jusqu’en… 2040 environ, s’il vit jusque-là. Son renoncement va faire faire à l’entreprise, et donc aux actionnaires, une jolie petite économie.


Mais pas à l’État, et donc pas aux contribuables français ! Car environ la moitié de ces 21 millions sur 25 ans leur serait revenue en cotisations sociales et en impôts. Une dizaine de millions d’euros, quand même : c’est trop bête !


En brandissant au bout d’une pique médiatique les chapeaux de leurs dirigeants d’entreprise, les indignés d’un jour ont peut-être cru revivre la Révolution française et fonder, enfin, une « vraie » démocratie égalitaire. Mais hélas, il s’agit seulement, encore et toujours, de la même bonne vieille dictature : celle de l’ignorance et de l’émotion.



Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    / / / / La retraite chapeau des grands patrons
    Imprimer
    envoyer à un ami