menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
/ / / / Victoire démocrate à New York
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Victoire démocrate à New York

Kiosque

Emission du
Dimanche 10 Novembre 2013

Victoire démocrate à New York

Voir l'émission en intégralité
Chargement du lecteur...

LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

Qui est ce nouveau maire de New York ? Le démocrate Bill de Blasio a remporté très largement la ville avec un programme très à gauche ;
Les négociations sur le nucléaire iranien
n'ont pas abouti à un accord, mais leur tenue marque un changement historique ;
Aqmi
a revendiqué le double meurtre de 2 journalistes français au Mali ;
Il y a 30 ans, les enfants des immigrés maghrébins de France lançaient de Marseille à Paris une marche pour réclamer l'égalité

La semaine de Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

Dilem

  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem
  • Dilem

Les correspondants invités cette semaine

Michel Arseneault

Québec

Michel Arseneault est le correspondant européen et africain du magazine francophone québécois L'Actualité.
De ses voyages sur le continent africain, Michel Arseneault a réalisé un recueil de reportages publié sous le titre Perdu en Afrique aux éditions Stanké.
Son premier roman a pour titre Méfiez-vous des Poètes, aux éditions Fides (2012) dont on peut lire une critique ici

Nadjia Bouzeghrane

Algérie

Nadjia Bouzeghrane a co-fondé en 1990 le premier quotidien francophone de référence algérien El Watan, qui est aussi l'un des plus lus du pays.
Nadjia Bouzeghrane y est rédactrice en chef du bureau parisien.

Axel Krause

États-Unis

Axel Krause est le correspondant à paris de Transatlantic Magazine, après une longue carrière à Europe Magazine et au Herald Tribune, de Moscou à Paris. il est le Secrétaire de l'association de la presse anglo-américaine à Paris.
Axel Krause a publié plusieurs ouvrages dont Inside the New Europe, aux éditions Harpers Collins (1991) ; La Renaissance : voyage à l'intérieur de l'Europe, au Seuil (1992) ; Le système de la Réserve fédérale américaine, chez Notre Europe (1999) et il a réalisé un film documentaire Demain l'Europe ? coproduit par France 2

Hamdam Mostafavi

Iran

Hamdam Mostafavi décrypte la société iranienne pour le magazine Courrier International.
Elle y est également la responsable du site internet, à consulter ICI et d'un site consacré au cinéma.
Hamdam Mostafavi tient également chronique au sein des radios France Culture et France Info.

Alberto Toscano

Italie

Alberto Toscano après avoir collaboré comme correspondant en France à quelques uns des titres prestigieux de la presse italienne est aujourd'hui éditorialiste pour l'agence de presse italienne AGA.
Alberto Toscano est l'auteur de plusieurs ouvrages publiés en Italie. En France, il a écrit France-Italie. Coups de tête, coups de cœur, aux éditions Taillandier (2006) ; Critique amoureuse des Français chez Hachette littératures (2009) ou
Vive l'Italie. Quand les Français se passionnaient pour l'unité italienne chez Armand Colin (2010)et Ces gaffeurs qui nous gouvernent, chez Fayard, 2011

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

Kichka

  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka
  • Kichka

À propos

L'édito de Julien Brunn

Pour visionner l'édito, c'est ICI



Donc, New York s’est offert un nouveau maire… démocrate.




En soi, ce n’est pas un scoop. Le scoop, en réalité, date de septembre, lorsque Bill de Blasio avait gagné les « primaires » démocrates. Sa victoire aux élections proprement dites n’est pas un scoop car les maires de New York ont été démocrates pendant presqu’un demi-siècle, sans interruption, de 1946 à 1993.


Et en plus, le maire sortant, le milliardaire Bloomberg, avait lui-même été « démocrate » avant de devenir le maire républicain de New York, puis « sans étiquette ».


Ce qui l’avait incité à passer du parti démocrate au parti républicain, juste avant les élections de 2002, c’était justement ces fameuses « primaires » qu’il redoutait de perdre, côté démocrate. Et ce sont ces mêmes primaires qu’a d’ailleurs perdues sa dauphine démocrate.


Les primaires américaines ont ceci de particulier qu’elles peuvent faire surgir du néant des inconnus, qui contredisent les instances dirigeantes et les militants des partis. Ils sont élus par des corps électoraux volatiles et indéfinis : c’est ainsi qu’à la droite du parti républicain avait surgi aux primaires, de presque nulle part, le Tea party.


Bill de Blasio, lui, a remporté ces primaires démocrates, à gauche toute : faire payer les riches de New York, même si les pouvoirs de la ville en la matière sont assez limités. Puis il a normalement remporté les élections proprement dites… haut la main.


L’histoire new yorkaise finit, ou plutôt commence bien, Bill de Blasio et sa famille ont une bonne tête, mais on pourrait craindre que grâce, ou à cause de cet étrange système américain des primaires que l’Europe se met étrangement à vouloir copier, les États-Unis d’Amérique ne finissent, un jour, par dériver vers les caricatures et les populismes, de droite, et de gauche.


Julien Brunn

    Écrivez nous !

    Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

    Revoir

    Equipe

    / / / / Victoire démocrate à New York
    Imprimer cette page
    Envoyer cette page