menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
/ / / / La révolte des Brésiliens
Imprimer cette page
Envoyer cette page

La révolte des Brésiliens

Kiosque

Emission du
Dimanche 23 Juin 2013

La révolte des Brésiliens

media_precedent
    media_suivant

    LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

    Après la Turquie, le Brésil connaît des manifestations géantes pour réclamer de meilleurs services publics et moins de corruption ;
    Un G8 aux allures de g7+1, outre quelques points de rencontre, V. Poutine a tenu tête aux autres chefs d'État sur la question syrienne ;
    L'arrestation du maire de Montréal (14 chefs d'accusations pèsent sur lui) fait suite à une vague sans précédent d'affaires de corruption dans la Belle Province ;
    B. Obama à Berlin propose d'entériner définitivement la fin la guerre froide en réduisant l'arsenal nucléaire. 50 ans après, son discours fait écho à celui qu'y prononça J. F. Kennedy… 

    La semaine de Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem

    Les correspondants invités cette semaine

    Deborah Berlinck

    Brésil

    Deborah Berlinck est journaliste indépendante pour des médias brésiliens, suisses ou anglosaxons, après avoir longtemps été la correspondante pour l'Europe du quotidien brésilien O Globo, l'un des plus importants du pays.

    Alberto Toscano

    Italie

    Alberto Toscano après avoir collaboré comme correspondant en France à quelques uns des titres prestigieux de la presse italienne est aujourd'hui éditorialiste pour l'agence de presse italienne AGA.
    Alberto Toscano est l'auteur de plusieurs ouvrages publiés en Italie. En France, il a écrit France-Italie. Coups de tête, coups de cœur, aux éditions Taillandier (2006) ; Critique amoureuse des Français chez Hachette littératures (2009) ou
    Vive l'Italie. Quand les Français se passionnaient pour l'unité italienne chez Armand Colin (2010)et Ces gaffeurs qui nous gouvernent, chez Fayard, 2011

    Rudolph Chimelli

    Allemagne

    Journaliste tout terrain, Rudolph Chimelli a parcouru le monde, du Proche-Orient à la Russie avant de devenir correspondant du grand quotidien allemand Süddeutsche Zeitung à Paris.

    Hanane Harrath

    Maroc

    Hanane Harrath est une journaliste indépendante marocaine, qui s'intéresse notamment à la vie politique et plus particulièrement à l'histoire des religions.
    Elle travaille actuellement à un essai critique, Le féminisme islamique et à Histoire, Dictionnaire et Anthologie des femmes musulmanes (chez Robert Laffont).

    Youri Kovalenko

    Russie

    Youri Kovalenko est le correspondant à Paris de l'hebdomadaire Kultura (La Culture) qui traite de la vie culturelle et politique en Russie et dans le monde.
    Son parcours journalistique, qui l'aura vu quitter le fameux quotidien de Russie Izvestia, pour fonder Novye Izvestia, qui fit long feu, rejoindre alors le Russki Kourier, l'a vu  revenir, 20 ans après y avoir fait ses débuts, aux Izvestia, comme correspondant à Paris.
    Il a publié de nombreux ouvrages sur l'histoire des Russes à Paris et dernièrement sur les peintres russes à Paris.

    Christian Rioux

    Québec

    Christian Rioux tient une chronique au Devoir avec pour terrain d’aventure l’Europe et la francophonie.
    Il est l'auteur d'un recueil de poèmes,  Les Années Temporaires, Ecrits des Sorges, Québec, 2002 et d'un essai,  Voyage à l'intérieur des petites nations, Boréal, Montréal, 2000.

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    • Kichka
    • Kichka
    • Kichka

    À propos

    L'édito de Julien Brunn

    Pour visionner l'édito, c'est ICI




    Brésil : les effets papillons



    Donc, encore un effet papillon : une cause minuscule, ou isolée, et puis, à l’arrivée, des pouvoirs déstabilisés, parfois balayés, comme dans le monde arabe, après une contravention de trop contre un marchand ambulant ; ou en Turquie, où le pouvoir a paru chanceler, un instant, après un plan urbanistique de trop. Et maintenant, le Brésil, après une augmentation de trop.


    Pourtant, le Brésil avait tout raflé : la coupe du monde de football de 2014, et même, les jeux olympiques de 2016. Consécration mondiale pour la démocratie sociale du charismatique Lula et de Dilma Roussef, nettement moins charismatique mais dûment élue ; consécration pour la croissance soutenue et, en tout cas le croyait-on, de mieux en mieux partagée.


    Tout allait donc bien, ou à peu près bien, vu de loin, pour le l’émergent Brésil, quand se déclencha tout d’un coup ce satané effet… papillon.


    Le battement d’aile du papillon, ce fut cette augmentation, désagréable mais pas gigantesque, du ticket de bus. On proteste, on manifeste — d’abord un peu, et puis beaucoup, et puis — énormément à mesure que l’effet se propage. Les pouvoirs tentent de supprimer la cause de l’effet : l’augmentation du ticket — mais rien n’y fait. La cause est oubliée. Seul demeure l’effet papillon, ravageur. Même le foot ne plaît plus.


    Et comme ailleurs, pas de leaders, pas de partis, mais des portables. Le réseau, c’est le moyen de ces toutes nouvelles classes moyennes mondiales, — car ce ne sont pas les favelas qui manifestent. Ce n’est pas la pauvreté qui fait descendre dans les rues du globe ces nouvelles classes moyennes, mais au contraire, la fin annoncée et commencée de leur pauvreté. Même si manifestation n’est pas raison, même si ces manifestations réservent parfois de mauvaises surprises, ce sont elles, ces classes nouvellement moyennes, les papillons de l’effet du même nom.

    Julien Brunn

      Écrivez nous !

      Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

      Revoir

      Equipe

      / / / / La révolte des Brésiliens
      Imprimer cette page
      Envoyer cette page