menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
/ / / / Kiosque à Beyrouth
Imprimer
envoyer à un ami

Kiosque à Beyrouth

Kiosque

Emission du
Dimanche 2 Juin 2013

Kiosque à Beyrouth

media_precedent
    media_suivant

    LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

    Kiosque spécial Liban
    Comment se porte et où va le Liban ?
    La vie politique libanaise, et son échiquier confessionnel et politique.
    Le Liban et la guerre en Syrie aux implications internationales en Iran, en Israël, en Turquie, en passant par les diplomaties russe ou européenne…
    Et à l'occasion de la remise du Prix Samir Kassir de la liberté de la presse, Philippe Dessaint s'entretient avec Gisèle Khoury

    La semaine de Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem

    Les invités de la spéciale Liban

    Scarlett Haddad

    Liban

    Scarlett Haddad est journaliste à L'Orient le Jour, l'un des grands quotidiens libanais en français et proche du Mouvement du 14 mars.
    Elle publie également ses analyses sur un blog, ICI

    Ziyad Makhoul

    Liban

    Ziyad Makhoul collabore lui aussi à L'Orient le Jour , et défend plutôt les analyses du Mouvement du 8 mars

    Noor Akl

    Liban

    Noor Akl, rédactrice en chef du journal en français de la chaîne libanaise Future TV qui appartient à la famille Hariri fait partie de la jeune génération de journalistes qui n'ont pas connu la guerre civile qui a déchiré le pays

    Hassan Hamade

    Liban

    Hassan Hamade est journaliste indépendant et fait aussi partie de l'organisme qui contrôle les chaînes de télévision, sur le modèle du CSA (conseil supérieur de l'audiovisuel) français

    Tomas Alcoverro

    Espagne

    Tomas Alcoverro est le correspondant au Liban et Proche-Orient de La Vanguardia, le grand quotidien de Catalogne.
    Son blog peut être consulté ICI
    Son dernier ouvrage El Deceno, de Beirut à Bagdad, 30 años de cronistas a été publié en Espagne chez Planet. On peut citer aussi, toujours en Espagnol La Historia desde mi balcon ouEspejismos de Oriente…

    Ana Maria Luca

    Roumanie

    Ana Maria Luca est journaliste sur la chaîne d'information francophone, anglophone et francophone Now dans sa partie en anglais

    Sibylle Rizk

    France

    Sibylle Rizk est la correspondante au Liban du quotidien français Le Figaro.
    Elle est aussi rédactrice en chef du magazine économique francophone libanais Commerce du levant

    Gisèle Khoury

    Liban

    Gisèle Khoury est journaliste pour la chaîne panarabe Al Arabyia.
    Veuve du journaliste et intellectuel Samir Kassir, assassiné pour ses écrits en 2005, Gisèle Khoury est la présidente de la Fondation Samir Kassir qui fait vivre sa mémoire et milite en faveur du pluralisme et de la démocratie.
    La fondation décerne chaque année le Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    • Kichka

    Kroll

    Kroll

    Kroll

    • Kroll

    À propos

    Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse

    Pour la 8ième année l'Union européenne décerne le Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse.
    Ce prix est un hommage au combat de Samir Kassir pour la liberté de la presse et la liberté d'expression, combat qui lui a coûté la vie. Son parcours et son courage continuent d'être une source d'inspiration pour tous les journalistes.
    Dilem

    Dilem

    Kichka

    Kichka

    • Dilem
    • Kichka

    L'édito de Julien Brunn

    Pour visionner l'édito, c'est ICI




    Liban : risques de contagions religieuses



    Donc, la Syrie déborde au Liban, et le Liban déborde en Syrie, et dans ces débordements la religion, déjà très présente, est en train de prendre une place encore plus importante et dangereuse dans tous les esprits.



    Au Liban, dans la grande ville du Nord, Tripoli, deux quartiers se tirent dessus : dans l’un, on est pro-régime syrien, et alaouite, c’est-à-dire pour faire simple, chiite, et dans l’autre, on est anti-régime syrien, et sunnite.


    En Syrie, pour la bataille de Qousseir, le Hezbollah libanais, chiite, a franchi la frontière et vole désormais ouvertement au secours de l’armée de Bachar El Assad, alaouite, c’est-à-dire, pour faire simple, chiite.


    Le grand danger, c’est bien sûr que les guerres de religions sont — toujours et partout — beaucoup plus simples à mener que les démocraties à construire.


    Chiites et sunnites : c’est une querelle vieille de quatorze siècles entre les héritiers de Mahomet, qui a divisé et divise encore, à coups de bombes, tout le monde islamique, de l’Atlantique à l’océan indien. C’est une partition facile : il n’y a rien à inventer, rien d’autre à faire que reproduire les vieilles haines séculaires et ressasser le passé.


    Tandis que la démocratie, que réclamaient, en tout cas au début, les opposants à Bachar el Assad dans la foulée des printemps tunisien et égyptien, c’est compliqué : il faut notamment savoir d’abord avec qui on fait la démocratie pour fabriquer l’avenir.


    Samir Kassir, peu de temps avant d’être assassiné, il y a exactement huit ans, victime, déjà, de la tentation du passé, avait écrit que « l’abandon de la modernité coïnciderait avec le temps du malheur ».


    Il est peut-être encore temps de ne pas précipiter… le monde musulman tout entier, dans ce temps du malheur.


    Julien Brunn

      Écrivez nous !

      Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

      Revoir

      Equipe

      / / / / Kiosque à Beyrouth
      Imprimer
      envoyer à un ami