/ / / / Syrie, le choc des images
Imprimer
envoyer à un ami

Syrie, le choc des images

Kiosque

Emission du
Dimanche 19 Mai 2013

Syrie, le choc des images

media_precedent
    media_suivant

    LES THÈMES DE L'ACTUALITÉ

    La prochaine réunion sur la Syrie peine à se mettre en place ; en attendant, le conflit continue de faire des victimes avec cette semaine le partage sur internet d'images d'atrocités ;
    Toute l'Europe est en récession, hormis l'Allemagne qui l'évite de justesse, et les peuples européens affichent une prise de distance d'avec l'Union européenne ;
    Obama sous le feu des affaires : le Fisc, la Libye et l'expulsion d'un diplomate américain à Moscou venu recruter un espion…
    Enfin retour sur l'abolition de l'esclavage au Brésil en 1888

    La semaine de Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    Dilem

    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem
    • Dilem

    Les correspondants invités cette semaine

    Peter Gumbel

    États-Unis

    Peter Gumbel a collaboré aux magazines américains Time et Fortune, après avoir parcouru le monde pour le Wall Street Journal pendant 16 ans, couvrant entre autres la chute du communiste depuis Moscou.
    Enseignant et écrivain, Peter Gumbel a publié French Vertigo (2006) et On achève bien les écoliers (2010) chez Grasset, disponibles ICI

    Zyad Limam

    Tunisien d'origine, Zyad Limam est directeur d'Afrique Magazine, mensuel panafricain francophone qui scrute l'actualité de tout le continent et tire à 45 000 exemplaires.

    Deborah Berlinck

    Brésil

    Deborah Berlinck est journaliste indépendante pour des médias brésiliens, suisses ou anglosaxons, après avoir longtemps été la correspondante pour l'Europe du quotidien brésilien O Globo, l'un des plus importants du pays.

    Alberto Toscano

    Italie

    Alberto Toscano après avoir collaboré comme correspondant en France à quelques uns des titres prestigieux de la presse italienne est aujourd'hui éditorialiste pour l'agence de presse italienne AGA.
    Alberto Toscano est l'auteur de plusieurs ouvrages publiés en Italie. En France, il a écrit France-Italie. Coups de tête, coups de cœur, aux éditions Taillandier (2006) ; Critique amoureuse des Français chez Hachette littératures (2009) ou
    Vive l'Italie. Quand les Français se passionnaient pour l'unité italienne chez Armand Colin (2010)et Ces gaffeurs qui nous gouvernent, chez Fayard, 2011

    Youri Kovalenko

    Russie

    Youri Kovalenko est le correspondant à Paris de l'hebdomadaire Kultura (La Culture) qui traite de la vie culturelle et politique en Russie et dans le monde.
    Son parcours journalistique, qui l'aura vu quitter le fameux quotidien de Russie Izvestia, pour fonder Novye Izvestia, qui fit long feu, rejoindre alors le Russki Kourier, l'a vu  revenir, 20 ans après y avoir fait ses débuts, aux Izvestia, comme correspondant à Paris.
    Il a publié de nombreux ouvrages sur l'histoire des Russes à Paris et dernièrement sur les peintres russes à Paris.

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    Kichka

    • Kichka
    • Kichka

    À propos

    Cartooning for peace au festival de Cannes

    Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse

    Pour la 8ième année l'Union européenne décerne le Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse.
    Ce prix est un hommage au combat de Samir Kassir pour la liberté de la presse et la liberté d'expression, combat qui lui a coûté la vie. Son parcours et son courage continuent d'être une source d'inspiration pour tous les journalistes.

    L'édito de Julien Brunn

    Pour visionner l'édito, c'est ICI



    Vrai ou vraisemblable !



    Donc, on s’enfonce dans l’horreur.



    Chaque jour apporte désormais son lot d’épouvante, qui rappelle d’autres guerres, du même type, en Europe, en Afrique, dans les années 1990, et dans les années 70, en Asie. Chaque jour apporte aussi son lot de tâtonnements diplomatiques : des résolutions sans effet ni force contraignante sont votées en Assemblée générale de l’ONU — c’est la deuxième en près de 3 ans ; des mouvements diplomatiques s’esquissent — Moscou, Washington, Ankara ; des conférences de discussions, à défaut de paix, sont envisagées, la prochaine peut-être à Genève, mais : avec ou sans les grands alliés régionaux des uns et des autres? l’Iran pour le pouvoir syrien, l’Arabie saoudite ou le Qatar pour son opposition armée ? Avec ou sans Bachar El Assad encore au pouvoir ? Autant de questions, du reste sensées, d’un côté comme de l’autre, qui ne sont pas encore tranchées.


    Et cette semaine, au hit parade de l’horreur, c’est donc la vidéo anthropophage, foie et cœur, qui a repoussé encore un peu plus les limites de l’épouvante, dont l’Internet s’est fait le relais endiablé, et que nous ne verrons pas ici. On rappelle à l’Onu que la mutilation et la profanation de cadavres lors d’un conflit constitue un crime… de guerre… à condition, là encore, bien sûr, qu’il ne s’agisse pas d’un montage, puisque tout est désormais possible, même le vrai, et même le faux.


    Mais même : à supposer que ce soit un faux, le seul fait d’envisager cette scène d’anthropophagie vengeresse et filmée comme un élément de désinformation en dirait assez long sur la folie meurtrière qui pourrait, à tout instant, s’emparer de tous les esprits engagés dans cette interminable guerre civile.


    Julien Brunn

      Écrivez nous !

      Adressez nous vos messages d'encouragements, suggestions  ou critiques...

      Revoir

      Equipe

      / / / / Syrie, le choc des images
      Imprimer
      envoyer à un ami