menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

Daniel Cohn-Bendit

Internationales

Emission du
Dimanche 19 Juin 2016

Daniel Cohn-Bendit

Internationales reçoit Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen. Icône de Mai-68 et acteur majeur de l'écologie politique, ce citoyen franco-allemand a-t-il renoncé définitivement à l'action publique ? Comment analyse-t-il le possible "Brexit", la crise des réfugiés, l'europhobie en Europe centrale, ou encore les enjeux de l'Euro 2016 ?

media_precedent
  • Cohn-Bendit dans Internationales - Partie 1
    Cohn-Bendit dans Internationales - Partie 1
  • Cohn-Bendit dans Internationales - Partie 2
    Cohn-Bendit dans Internationales - Partie 2
media_suivant

Daniel Cohn-Bendit

Daniel Cohn-Bendit, né le 4 avril 1945 à Montauban, dans le département français du Tarn-et-Garonne, est un homme politique de nationalités allemande et française, présent dans la vie politique allemande et française.

Né en France de parents allemands antinazis, il opte pour la nationalité allemande en 1959. Militant libertaire, il fait ses études supérieures en France, à l'université de Paris, faculté de Nanterre. Durant le mouvement de mai 1968, dont il est l'un des leaders, surnommé « Dany le Rouge », le gouvernement utilise le fait qu'il n'est pas français pour l'expulser en Allemagne.

Durant les années 1980, il s'insère dans la vie politique allemande comme élu du parti écologiste Les Verts à Francfort-sur-le-Main. À partir des années 1990, il participe aussi à la vie politique en France avec les partis écologistes successifs. Tête de liste en Île-de-France lors des élections européennes de 2009, il recueille 20,86 % des suffrages dans cette région et 16,28 % au niveau national, soit le plus haut score atteint par un parti écologiste en France.

Favorable à la mise en place d'une Europe fédérale, il devient député européen en 1994 et coprésident du groupe Verts/ALE au Parlement européen de 2002 à 2014. En septembre 2010, il cofonde le Groupe Spinelli, initiative visant à renforcer la tendance fédéraliste au Parlement européen.

Daniel Cohn-Bendit dit aujourd'hui être favorable au capitalisme et à « une écologie qui prenne acte de l'économie de marché pour mieux la réguler ». Membre des Verts allemands depuis 1984, il a déclaré dans L'Humanité à l'occasion de la campagne pour les élections européennes de 1999 prôner un « réformisme écologico-social lié à une tradition libertaire qui est effectivement non étatique ». Il a revendiqué à cette même occasion l'étiquette de « libéral-libertaire ».

Daniel Cohn-Bendit quitte le Parlement européen le mercredi 16 avril 2014, après 20 ans de participation active. À 69 ans, il ne se représente pas aux élections européennes de 2014. Le 22 mai 2015, Daniel Cohn-Bendit obtient la nationalité française.
Imprimer
envoyer à un ami