menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Serge Klarsfeld

Internationales

Emission du
Dimanche 1 Février 2015

Serge Klarsfeld

Avocat et historien, Serge Klarsfeld a consacré sa vie à documenter la tragédie de la Shoah et à traquer les responsables. Il y a 70 ans, le monde découvrait le camp d'Auschwitz où plus d'un million de prisonniers, juifs pour la plupart, ont trouvé la mort. Quel sens donner à cette commémoration ? Faut-il renforcer la législation contre le négationnisme ? Quelle est la réalité de l'antisémitisme à l'heure des attentats de Paris ?

Serge Klarsfeld dans Internationales - Dimanche 1er février 2015

L'invité

Serge Klarsfeld, avocat et historien

Né le 17 septembre 1935 à Bucarest (Roumanie), Serge Klarsfeld est un écrivain, historien et avocat de la cause des déportés juifs en France. Avec son épouse Beate, il a mené une action militante pour la reconnaissance de la Shoah et la responsabilité des hommes et des Etats dans sa mise en oeuvre.

Sa jeunesse a été marquée par la Shoah. En 1943, Serge Klarsfeld a échappé à la Gestapo mais son père, Arno, fut interné à Drancy le 5 octobre 1943 sous le matricule 5 989 puis déporté de la gare de Bobigny vers Auschwitz-Birkenau.

Serge Klarsfeld est diplômé d'études supérieures en Histoire à la Sorbonne. Il est aussi diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, docteur ès Lettres et avocat au barreau de Paris. En 1963, Serge Klarsfeld épouse Beate Auguste Künzel née le 13 février 1939 à Berlin. Le couple Klarsfeld mène depuis lors une action constante en faveur de la mémoire de la Shoah. Ils ont milité contre l'impunité des anciens nazis, ils ont mené campagne en 1986 contre Kurt Waldheim, officier dans la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale, élu président de l'Autriche. Serge Klarsfeld recherche Alois Brunner depuis des années. Il dresse la liste des enfants qu’il a raflés le 21 juillet 1944, retrouve leurs photos, recueille des témoignages. En 1982, Serge Klarsfeld se rend en Syrie. Mais il est expulsé. Serge et Beate Klarsfeld le seront quatre fois dans les années 1980. Ils ont été victimes le 9 juillet 1979 d'une tentative d'assassinat par le réseau néo-nazi ODESSA, qui demandait l'arrêt de leur travail pour retrouver les criminels nazis. Cette même année, Serge Klarsfeld s'est rendu à Téhéran pour protester contre l'exécution de Juifs libanais.

En 1987, à Lyon un autre nazi est condamné, Klaus Barbie. Serge Klarsfeld, peut porter plainte contre Brunner à propos des Enfants d'Izieu raflés le 21 juillet 1944 à la Maison d'Izieu. Mais même les discussions de président à président, de Jacques Chirac à Hafez el-Assad n'aboutissent pas à l'extradition d'Aloïs Brunner. Des commissions rogatoires internationales explorent plusieurs pistes : Argentine, Uruguay, Espagne, où, en 1995, un ancien général de la Wehrmacht et ami de Brunner, Otto Remer confirme finalement que l’ancien commandant du camp de Drancy vit bien en Syrie. Les Klarsfeld sont également à l'initiative des poursuites contre René Bousquet, Jean Leguay, Maurice Papon et Paul Touvier.

En France, Serge Klarsfeld a créé en 1979 l'association Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), qui a pour but de défendre la cause des descendants de déportés. En 1978, il publie Le Mémorial de la déportation des Juifs de France rédigé à partir de la liste des déportés (76 000), classés par convois. Ses travaux représentent une des recherches les plus abouties sur la Shoah en France. En 1981, l'association a inauguré en Israël le Mémorial de la déportation des Juifs de France, un vaste monument qui porte le nom, la date et le lieu de naissance des 76 000 victimes françaises de l’extermination. Serge Klarsfeld est également vice-président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Le couple Klarsfeld a œuvré pour la reconnaissance de la responsabilité de l’État français dans la Shoah ce qui a conduit notamment au discours de Jacques Chirac, Président de la République, du 16 juillet 1995, sur la responsabilité de la France dans le sort des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Archives

Horaires de diffusion

Chaque dimanche à :

TV5MONDE France-Belgique-Suisse

12h10 (heure de Paris), Avec rediffusion à 02h00, heure de Paris dans la nuit du dimanche  au lundi

TV5MONDE Europe

12h10(heure de Berlin), rediffusion le lundi à 05h00, heure de Berlin / 07h00, heure de Moscou.

TV5MONDE Afrique

En direct à 13h10’, heure de Paris (11h10, heure de Dakar).  Dans la nuit du lundi au mardi à 5h25’, heure de Paris (3h25’,   heure de Dakar)

TV5MONDE Orient

En direct à 12h10’, heure de Paris (13h10’, heure de  Beyrouth) 
Rediffusion dans la nuit du dimanche au lundi  à 02h30’, heure de   Paris (03h30’, heure de Beyrouth)

TV5MONDE Asie

14h00, heure de Paris (19h00, heure de Bangkok)  Plus rediffusion : 00h30’, heure de Paris, (05h30’, heure de   Bangkok).

TV5MONDE Etats-Unis

18h20’ heure de Paris (12h20’, heure de New York).

TV5MONDE Amérique latine

A 13h10’, heure de Paris (8h10’, heure de Buenos Aires)

TV5MONDE Pacifique

20h00, heure de Paris (03h00, heure de Tokyo) et rediffusion le lundi à 01h00, heure de Paris (08h00, heure de Tokyo)
Imprimer cette page
Envoyer cette page