menu.title
Imprimer
envoyer à un ami

Alassane Ouattara

Internationales

Emission du
samedi 28 Mai 2011

Alassane Ouattara

media_precedent
  • Regarder l'émission en intégralité (1ère partie)
  • Regarder l'émission en intégralité (2ème partie)
media_suivant
Chaque dimanche sur TV5Monde et sur les antennes de RFI, Internationales accueille une personnalité au cœur de l'actualité internationale politique, économique, scientifique ou culturelle. 52 minutes de commentaires et de décryptages présentées par Xavier Lambrechts (TV5MONDE), Bruno Daroux (RFI) et Philippe Bernard (Le Monde).

Internationales reçoit Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire.
Nous évoquerons la situation sécuritaire et politique dans le pays, la relance d'une économie sinistrée, la relation avec la France ainsi que la place de la Côte d'Ivoire dans l'Afrique de l'Ouest. Nous tenterons également de répondre à la question: la réconciliation des Ivoiriens est-elle possible?

Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire

Alassane Ouattara, surnommé "ADO", né le 1er janvier 1942 à Dimbokro, est le président de la Côte d'Ivoire.
En 1968, il rentre au FMI en tant qu'économiste puis poursuit ses études et obtient un doctorat d'Etat en sciences économiques en 1972. Il sera vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest de 1983 à 1984. Il retourne par la suite au FMI pour y occuper les fonctions de directeur du département Afrique à partir de novembre 1984, après quoi il devient en 1988 gouverneur de la BCEAO.

En 1990, Alassane Ouattara est nommé Premier ministre. En novembre se tiennent les premières élections législatives multipartites qui sont remportées par la Parti démocratique de Côte d'Ivoire, ancien parti unique dont est membre Alassane Ouattara. Il donnera sa démission en tant que Premier ministre en 1993, à la suite du décès du président Félix Houphouët-Boigny, "père" de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.
Il entame ensuite une "traversée du désert" et devient, en juillet 1994, directeur adjoint du Fonds monétaire international.
Il quitte ses fonctions en juillet 1999 pour effectuer son retour en politique et annonce son intention de se présenter à l'élection présidentielle de 2000. Néanmoins, le pouvoir en place lance contre lui un mandat d'arrêt pour "faux sur l'identité et usage de faux documents administratifs". Il s'exile donc en France de septembre à décembre 1999.

Officiellement investi candidat du RDR le 14 août 2000, Alassane Ouattara voit sa candidature à l'élection présidentielle écartée par la Cour supprême car elle estime qu'il est de "nationalité douteuse" au vu de la nouvelle Constitution. Cette situation provoque des troubles à l'origine de nombreuses victimes en Côte d'Ivoire comme l'illustre le célèbre "charnier de Yopougon" dans lequel on retrouve entassés des dizaines de cadavres de partisans supposés de Ouattara. Laurent Gbagbo est élu durant cette période à la tête du pays après une élection contestée.

De nouveau en exil en France, Alassane Ouattara regagne la Côte d'Ivoire en novembre 2001. En septembre 2002 a lieu une tentative de coup d'Etat militaire des rebelles du Nord dans plusieurs villes. Le pouvoir utilise ce putsch comme prétexte pour se débarasser de ses opposants comme Alassane Ouattara qui manque d'être assassiné. Dès lors une rébellion qui dit le soutenir occupe la moitié nord du pays tandis qu'il se réfugie au Gabon puis de nouveau en France, dont il revient en 2006.

Fin 2010, l'election présidentielle a enfin lieu en Côte d'Ivoire après avoir été repoussée à plusieurs reprises. Le 2 décembre, Alassane Ouattara est donné vainqueur par la Commission électorale indépendante, face à Laurent Gbagbo qui refuse néanmoins de quitter le pouvoir.
Reclus à l'hôtel du Golf, assiégé par les forces de son rival, il obtient le soutien de nombreux Etats étrangers. Le 11 avril, Laurent Gbagbo et son épouse sont finalement arrêtés après un siège au palais présidentiel d'Abidjan.

Dans une décision en date du 4 mai 2011, le Conseil constitutionnel ivoirien "proclame monsieur Alassane Ouattara président de la République" et "prend acte des décisions prises" par celui-ci.

Archives

horaires de diffusion

Chaque dimanche à :

TV5MONDE France-Belgique-Suisse :

18h10 (heure de Paris)
TV5MONDE Europe
18h10  (heure de paris)
TV5MONDE Afrique
18h00 (heure de Dakar)
TV5MONDE Orient
19h10 (heure du Caire)
TV5MONDE Asie
00h30 (heure de Bangkok)
TV5MONDE Etats-Unis
12h10 (heure de New York)
TV5MONDE Amérique latine
17h30 (heure de Buenos Aires)


Imprimer
envoyer à un ami