menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

#36 AUTOUR DE LUCIE

Franche connexion

Emission du
mardi 24 Novembre 2015

#36 AUTOUR DE LUCIE

Valérie Leulliot n’a pas perdu sa voix douce, presque caressante, de la bonne copine qu’on aimait croiser au gré d’une écoute du CD sur la platine au tournant du siècle.  Autour de Lucie entend ici prolonger le charme de ce mélange de pop et de ballades qui a fait les beaux jours de sa formule. On replonge dans une histoire qu’on espérait secrètement inachevée malgré un hiatus d’une dizaine d’années. 

media_precedent
  • L'ENTRETIEN

    L'ENTRETIEN

  • MUSIQUE :   Détache

    MUSIQUE : “ Détache “

  • MUSIQUE :   OK Chaos

    MUSIQUE : “ OK Chaos “

media_suivant
24.11.2015Denis Verloes
Quelque part au milieu des années 90,  on a découvert Autour de Lucie. Juste après que Dominique A et Miossec  sont venus  rappeler au monde que chanter en français, ce n’était pas ringard, ce n’était pas que pour faire de la "variété".

Derrière la première vague, on a découvert la petite troupe de Valérie Leulliot, mais aussi les Katerine, Holden, Mathieu Boogaerts, Thomas Fersen, Ignatus, Mendelson,  Statics,  Bertrand Betsch, Jérôme Minière outre Atlantique ou Melon Galia en Belgique. Tout un bataillon d’artistes indépendants prêts à en découdre avec la langue de Shakespeare. Tous bien décidés, en tous cas, à amener leur langue et leurs sensibilités conquérir le cœur d’un public francophile, qui avait sans doute un peu oublié que le français pouvait aussi être la langue de l’intime et pas uniquement celle des sentiments compassés. 

A ce jeu, Autour de Lucie a toujours apporté sa blanche lumière mélancolique sur une pop toute personnelle inspirée comme par une « northern soul » britannique et par son écriture à la rythmique si particulière, qui évite les évidences sonores du gimmick.

Autour de Lucie a publié quatre albums entre 1993 et 2004, avant d’entamer une certaine hibernation, de subir un certain délitement de groupe, avant que Valérie Leulliot ne se décide à partir naviguer en solitaire, accompagné de Sébastien Lafargue qu’on retrouve d’ailleurs au casting de « ta lumière particulière » le disque du retour d' Autour de Lucie sous le patronyme pop qui l’a fait connaître.

Valérie Leulliot n’a pas perdu sa voix douce, un peu lassée, presque caressante, de la bonne copine qu’on aimait croiser au gré d’une écoute du CD sur la platine au tournant du siècle, parce que oui à l’époque on lançait encore des albums sur des platines.  

Autour de Lucie entend ici prolonger le charme de ce mélange de pop et de ballades qui a fait les beaux jours de sa formule.  La production plus électro pop du disque n’est même pas étonnante : on a envie d’y voir une certaine concession, discrète, à l’air du temps.  

On replonge dans une histoire qu’on espérait secrètement inachevée malgré ce hiatus d’une dizaine d’années. ADL est toujours le groupe qui marche sur le fil entre pop et ballades, entre folk féminine des sixties et l’héritage de Catherine Ringer (Rita Mitsouko).

La session est exactement telle qu’on se l’imaginait, dans ce café du Palais de Tokyo en plein démontage bruyant d'une exposition temporaire.  Face à la tour Eiffel discrète tout en simplicité, en évidence, le duo impose la sérénité, sa classe discrète à la française. 

Dans une formule à deux guitares qui oublie les jolis arrangements de la version disque, Valérie Leulliot et Sébastien Lafargue nous prouvent qu’ils ont gardé ce qui faisait le sel d’ADL et ce qui en fait aussi sa force : la richesse des mélodies, la scansion si particulière du français qui raconte les petites histoires mélancoliques imaginées par son interprète. Comme une dose de charme camouflée derrière les oripeaux du classicisme à la française.

On partage un moment précieux avec le duo sans doute le plus discret de la pop française. Un des plus envoûtant, sans doute aussi.

Apprendre le français avec Franche Connexion Apprendre le français avec Franche Connexion
Imprimer
envoyer à un ami