menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer cette page
Envoyer cette page

#31 VIANNEY

Franche connexion

Emission du
Mardi 10 Février 2015

#31 VIANNEY

Rencontré un jour d'hiver sur les quais  du Canal Saint Martin, à Paris, on découvre un Vianney affable et disert, tout de suite à l'aise. Malgré le temps changeant et la crainte de voir le ciel nous tomber sur la tête, il tombe la veste (froid ressenti - 112°C) et entame les titres qui feront le sel de notre nouvel épisode de Franche Connexion

media_precedent
  • L'ENTRETIEN

    L'ENTRETIEN

  • MUSIQUE :  On est bien comme ça

    MUSIQUE : “On est bien comme ça“

  • MUSIQUE :  Pas là

    MUSIQUE : “Pas là“

media_suivant
10.02.2015Denis Verloes
Sur le papier Vianney est une vraie tête à claques pour critiques hautains dans mon genre. Voici un garçon parisien, né dans les beaux quartiers de Paname, qui a fait l'école militaire de Saint Cyr, n'y a pas perdu sa raie sur le côté ni un côté un peu "esthète" précieux, qu'il a d'ailleurs mûri dans des études de stylisme. Puis il a sa voix avec son phrasé étrange, un soupçon grinçante, un peu de gorge, qui aurait pu s'il n'y prenait garde verser du côté de la plus abjecte "variété" sucrette(celle que le chroniqueur prétentieux n'écoute pas, en se pinçant le nez). Tous les éléments étaient réunis pour me faire jaser.

Oui mais voilà. Les critiques musicales ne se contentent jamais du papier, l'essentiel se produisant plutôt entre les oreilles. Pan dans ma poire!

Et au bout de deux écoutes, il faut reconnaître que si l'habit ne fait pas toujours le moine, il arrive parfois que le moine soit bien habillé. Vianney me fait ravaler dans le gosier les vannes un peu lourdaudes que je me préparais à décocher. Et je dois l'avouer: si la variété ressemble à Vianney, alors j'aime la variété.

Parce qu'il y a une évidence qui s'impose au fil des écoutes du premier album de ce vingtenaire: les idées blanches est un essai réussi. Le jeune homme arrive à y transcender l'objet "variétoche" auxquelles nos oreilles ont pris l'habitude d'accoler certains clichés. 

Il y pousse le principe de la chanson d'amour, trope des hit parades à la française, dans un univers où elle n'a pas l'habitude d'aller: celui du mot bien senti, de la sonorité de phrase qui joue à rebondir au gré des rimes internes des mots et des formules. Un peu comme dans la pop anglaise en fait. Il s'amuse à décrire bien, ce qui ailleurs n'est évoqué qu'en des poncifs de vocabulaire standardisés. Il se sert de l'histoire du genre, pour la glisser sur la frontière qui sépare la variété de la "nouvelle" chanson française.

Et puis l'animal, qui joue plutôt pas mal il faut l'admettre, de la guitare acoustique, est redoutablement doué quand il s'agit de pondre de petites bombinettes pop. Chacun des morceaux de l'album s'insinue dans le ciboulot, à force de gimmicks, de trouvailles rythmiques mais surtout d'une évidence mélodique qui force le respect.

Rencontré un jour d'hiver sur les quais  du Canal Saint Martin, à Paris, on découvre un Vianney affable et disert, tout de suite à l'aise. Malgré le temps changeant et la crainte de voir le ciel nous tomber sur la tête, il tombe la veste (froid ressenti - 112°C) et entame les titres qui feront le sel de notre nouvel épisode de Franche Connexion.  Il ne pleut pas. Il a failli. Mais au final on n'a pas reçu une goutte. Petit miracle artistique. Joli moment de musique, armé d'une guitare petite mais tonitruante qui se fraie une brèche dans le paysage sonore parisien.

Langue Française - Aller au delà de l'interview

Les allitérations

Une allitération, du latin ad (à) et littera (lettre), est une figure de style qui consiste en la répétition d'une ou plusieurs consonnes, souvent à l'attaque des syllabes accentuées, à l'intérieur d'un même vers ou d'une même phrase. Elle vise un effet essentiellement rythmique, mais permet aussi de redoubler, sur le plan phonique, ce que le signifié représente.

Les assonances

L'assonance (substantif féminin), de l'espagnol asonancia, asonar (verbe) vient du latin adsonare (« répondre à un son par un autre son ») est une figure de style qui consiste en la répétition d'un même son vocalique (phonème) dans plusieurs mots proches. Comme l'allitération, elle repose sur une homophonie de la dernière voyelle non caduque du vers en versification. Plus globalement on parle en général d'assonance dans le cas d'une répétition d'une ou de plusieurs voyelles dans un vers ou une phrase. L'effet recherché est, comme avec l'allitération, la mise en relief d'une sonorité et par là d'un sentiment ou d'une qualité du propos.

Source: Wikipedia

Apprendre le français avec Franche Connexion Apprendre le français avec Franche Connexion
Imprimer cette page
Envoyer cette page