menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Imprimer
envoyer à un ami

#23 FRENCH RIVIERAA

Franche connexion

Emission du
lundi 6 Janvier 2014

#23 FRENCH RIVIERAA

French Rivieraa, c’est l’expression musicale de la Côte d’Azur, vue par une de ses authentiques riveraines. French Rivieraa c’est la tentative de transposition en musique du soleil de plomb, de la grande et de la moyenne corniche ainsi que d’une mer bleue lisse. French Rivieraa c’est aussi l’expression musicale pétillante des femmes galbées, en tenues légères, qui portent les lunettes de soleil ou le chapeau de paille, tout autant que de leur peau dorée luisante des huiles solaires dont elles s’enduisent le corps -en un subtil mélange de protection personnelle matinée de séduction estivale-.

media_precedent
  • L'ENTRETIEN

    L'ENTRETIEN

  • MUSIQUE :  l'hiver en riviera

    MUSIQUE : “l'hiver en riviera“

media_suivant
06.01.2014Denis Verloes
Cet été, nous avons pris le temps de vous concocter une carte postale estivale, composée depuis le midi de la France. Notre manière à nous de rendre un subtil hommage à l’année européenne de la culture installée entre Marseille et Provence. Notre idée était de rappeler qu’au-delà du rap, qui a fait la renommée récente de la région musicale ; toute une kyrielle de jeunes artistes se font remarquer dans des styles aussi variés que le rock la pop et même l’électro (Griefjoy, Aline, Hifiklub…)

Dans ce cadre, nous avons pris contact avec Céline Mastrorelli, dont une source inspirée nous disait que la jeune femme incarnait bien une sorte de chanson française « made in Cannes ». Nous la trouvions au sortir du raout promo d’un premier album féminin en diable, un peu futile aussi, où la trentenaire se mettait en scène avec rouerie et sous-entendu. Nous la trouvions en fait en pleine phase chrysalide ; même si nous ne le savions pas vraiment. Céline venait tout juste de jeter les bases d’un nouveau projet, moins éponyme, sous l’avatar/ concept « French Rivieraa ». Et je tenais absolument qu’elle nous parle de cette nouvelle identité qu’il me semblait intéressant de creuser pour les web spectateurs. Très en amont de sa mise en scène publique.

Il est toujours intéressant de trouver un artiste en cours de réinvention. Même si c’est toujours un peu frustrant pour le créateur, qui se retrouve à postériori confronté à une forme musicale, à un discours qui évolue au fil de la création en devenir .  Ainsi French Rivieraa  n’est aujourd’hui déjà plus cette version archétypique  que Céline nous  a donné à voir et entendre à l’été 2013.  Les sons se sont enrichis, la production renforcée, le discours raffermi, la démarche assurée. Il y a fort à parier même que le titre que nous avons entendu dans le bar de la friche de la Belle de Mai à Marseille, où nous nous étions donnés rendez-vous à l’époque, n’ait plus grand-chose à voir avec son brouillon voix + Ipad enregistré dans ce décor post industriel. Car depuis, l’artiste s’est fait tatouer le blason de sa ville de cœur sur les avant-bras et elle multiplie les allers retours en France pour enrichir la production et les arrangements de ses morceaux.

French Rivieraa, c’est l’expression musicale de la Côte d’Azur, vue par une de ses authentiques riveraines. French Rivieraa c’est la tentative de transposition en musique du soleil de plomb, de la grande et de la moyenne corniche ainsi que d’une mer bleue lisse. French Rivieraa c’est aussi l’expression musicale pétillante des femmes galbées, en tenues légères, qui portent les lunettes de soleil ou le chapeau de paille et de leur peau dorée luisante des huiles solaires dont elles s’enduisent le corps -en un subtil mélange de protection personnelle matinée de séduction estivale-. French Rivieraa c’est, enfin, la revendication d’un certain imaginaire où on croiserait des Grace Kelly en décapotable, des fêtes sur les tapis rouges du palais des festivals, des talons hauts, des bulles de champagne qui perlent dans les flûtes et du luxe mondial qui tiendrait conciliabule dans un décor de côte provençale

Ce Franche Connexion est une sorte de machine à remonter le conditionnel. Voici ce que French Rivieraa aurait pu être, si sa musique s’était présentée au public tout juste sortie du cerveau enjoué de sa conceptrice. Voici le squelette d’une thématique naissante incarnée parfaitement par sa créatrice. Voici le schéma directeur d’un Work In Progress (un travail en cours de réalisation) plutôt que la présentation du tableau de ce qu’il sera finalement. Et le moyen subtil de revenir en été, au milieu de l’hiver.
Apprendre le français avec Franche Connexion Apprendre le français avec Franche Connexion
Imprimer
envoyer à un ami