/ / / / Mauritanie, retour à la case départ.
Imprimer
envoyer à un ami

Mauritanie, retour à la case départ.

Et si vous me disiez toute la vérité

Emission du
Dimanche 25 Janvier 2009

Mauritanie, retour à la case départ.

Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.

Au coeur de l’actualité africaine

Depuis 1999 ET SI VOUS ME DISIEZ TOUTE LA VERITE est une  tribune bi-mensuelle offerte à  tous ceux que le devenir de l'Afrique ne laisse pas indifférents . Pendant 26 minutes Denise EPOTE et son invité abordent sans détour les questions brûlantes d'une Afrique en pleine mutation.

Mauritanie, retour à la case départ.

Le 6 août 2008 la Mauritanie connaissait son énième coup d'état. Elu à la tête de l'état en mars 2007 après une transition militaire qui a duré deux ans, Sidi Cheikh Abdallahi n'aura dirigé le pays que  seize mois. Si elle a salué le coup de force d'août 2005 qui mis fin aux vingt ans de pouvoir sans partage du colonel Ould Taya, en août 2008 la communauté internationale n'a guère apprécié le putsch du général Mohamed Ould Abdelaziz. Présentée comme un modèle dans le monde arabe au lendemain de l'élection pluraliste de mars 2007, la Mauritanie renoue avec ses vieux démons.

Cinq mois après son forfait, le chef de la junte reste sourd aux pressions de la communauté internationale qui exige le retour au pouvoir du président déchu. Mais les menaces de sanctions ne semblent guère intimider le nouvel homme fort de Nouakchot qui surfe sur le soutien des plus démunis dont les conditions de vie ont été en partie améliorées. Au cours des états généraux de la démocratie tenus au mois de décembre, "le président des pauvres"  est parvenu à légitimer le coup d'état. Désormais, le président du Haut Conseil d'Etat peut  librement conduire la transition jusqu'aux élections prévues le 30 mai 2009. Et mieux encore y participer. Réunis au sein du Front National pour la Démocratie et le Développement les partis politiques partisans du retour à la légalité républicaine assistent impuissants au retour de l'armée dans le jeu politique. Un retour qui pour eux est synonyme de privation de libertés pour cause de dérive autoritaire.

L'invité : Mohamed Ould Abdelaziz

Commandant en chef du bataillon de la sécurité présidentielle, de tout temps le régiment le mieux équipé de l'armée nationale, le général Mohamed Ould Abdelaziz est le cerveau des deux derniers coups d'état qu'a connu le pays en 2005 et 2008. Après avoir oeuvré pour l'avènement d'un régime démocratique en mars 2007, le président du Haut Conseil d'Etat  se défend aujourd'hui d'avoir fait un coup d'état.

Pour retarder la mise en application des sanctions de la communauté internationale qui inéluctablement seront appliquées à compter du mois de février, le chef de la junte n'a pas dévier de son agenda: libération du président déchu, concertation nationale, conduite de la transition et élections. Sauf coup de théâtre, le 30 mai 2009  le général sera candidat. Devant lui il aura un boulevard car  les principales formations politiques membres du Front National pour la Démocratie et le Développement ne comptent pas participer à un scrutin dont le résultat est connu d'avance.

Archives

L'émission

Les horaires de diffusion

TV5MONDE AFRIQUE: dimanche à 12H00 TU
TV5MONDE FRANCE-BELGIQUE -SUISSE : dimanche à 13H00 TU
TV5MONDE EUROPE : lundi à 06H30 TU

Une émission présentée par Denise Epoté et réalisée par Philippe Sommet

Nous écrire

Dialoguer avec la rédaction, nous encourager :
etsi@tv5.org

On dit quoi ?

Tribulations politico-quotidiennes sur l'Afrique d'aujourd'hui et de demain.
Le blog de Denise Epoté.

Consulter le blog

Le Portail Afrique

Retrouvez l'actualité panafricaine en vidéo, les dernières dépêches, les blogs, un panorama d'art contemporain, les championnats de football, et des quiz sur le portail Afrique !

Voir le site
/ / / / Mauritanie, retour à la case départ.
Imprimer
envoyer à un ami