menu.title
Imprimer
envoyer à un ami

Luc Jacquet

Coup de pouce pour la planète

Emission du
samedi 28 Avril 2012

Luc Jacquet

Luc Jacquet est cinéaste > Voir l'émission et retrouver toutes les rubriques

media_precedent
  • SOMMAIRE
    SOMMAIRE
  • NOTRE INVITE : Luc Jacquet
    NOTRE INVITE : Luc Jacquet
  • COUP DE PRESSE
    COUP DE PRESSE
  • COUP DE POUCE : Militants écolos
    COUP DE POUCE : Militants écolos
  • COUP DE GUEULE : Rhinocéros en danger
    COUP DE GUEULE : Rhinocéros en danger
  • COUP DE COEUR : Les sacs en matériaux recyclés
    COUP DE COEUR : Les sacs en matériaux recyclés
  • LA MINUTE VERTE
    LA MINUTE VERTE
  • CONCOURS AEFE : Maroc
    CONCOURS AEFE : Maroc
  • LES 40 SECONDES
    LES 40 SECONDES
media_suivant

Luc Jacquet

Luc Jacquet est le réalisateur du célèbre documentaire animalier La Marche de l'empereur, Oscar du meilleur film documentaire en 2006. L'année suivante, il sort son deuxième long métrage Le Renard et l'Enfant, une fiction largement de ses souvenirs d'enfance.
C'est en 2010, qu'il fonde l'association Wild-Touch dont le but est de : "Rapprocher l’homme de la nature. L’émouvoir, l’émerveiller en lui montrant le monde, en lui donnant les clés pour le comprendre, pour le ressentir. L’Antarctique, le récif corallien, les forêts tropicales primaires, c’est à la découverte de ces dernières grandes oasis de vie sauvage encore intacte que Wild-Touch nous emmène, à travers des grands films, des webs documentaires, des expos, des jeux."
C'est également l'occasion pour le cinéaste de commencer son nouveau projet La Forêt des pluies, un documentaire sur les forêts primaires.

Edito : Voir comprendre aimer

"Obtenir un Oscar ? Oui, bon, c'est bien, mais en ce moment je...."
Luc Jacquet ne vit pas dans le passé. Pour lui, avoir obtenu un Oscar,  cela vaut surtout pour les portes qui se sont entrouvertes depuis.
C'est que Luc Jacquet, Oscar du meilleur film documentaire pour "La marche de l'empereur" (cuvée 2006) ne s'est pas endormi sur la fameuse récompense.
Dans la foulée de cette notoriété internationale, il a créé la Fondation "Wild Touch" dont l'objectif revendiqué est de soutenir des projets concernant les défis environnementaux et le développement durable. Aux confrères de "l'Express", en décembre 2006, il confiait : " Je suis venu à la nature par une fibre sensorielle, atavique, affective. Enfant, je passais mes journées à me balader dans les montagnes du Jura. Plus tard, j'ai appris à l'université comment fonctionne la planète. Ses équilibres, ses lois? Aujourd'hui, je n'ai pas de message à transmettre, mais une certaine empathie pour l'environnement. Avant d'expliquer une situation, d'ériger des lois ou de se montrer pédagogue, il faut faire aimer, en vertu d'un principe élémentaire: on protège en priorité ce qui nous touche. Si je peux servir à quelque chose, c'est en partageant mon émerveillement pour ce qui nous entoure."
Après la fiction "Le Renard et l'enfant" (2007), Luc Jacquet peaufine son nouveau film et dont la sortie est imminente : "C'était la forêt des pluies", un film réalisé en collaboration avec le célèbre botaniste Francis Hallé. Il s'agit cette fois d'évoquer les dernières grandes forêts primaires. Film-testament ? Luc Jacquet espère impressionner les spectateurs comme il impressionne sa pellicule. Pour que se produise, enfin, un déclic salvateur. Et protéger cette nature, si durablement malmenée. Il y a urgence : "Nous sommes telle une colonie de bactéries dans un milieu d'élevage, qui croît, consomme tout ce qu'elle trouve et disparaît quand elle n'a plus rien à manger. Il relève de la responsabilité politique de mettre en place un système qui nous permette de sortir au plus vite de cette exploitation de la planète à tout crin. Le problème dépasse les étiquettes partisanes. On ne demande pas à son médecin s'il est de gauche ou de droite. On lui demande de nous soigner. "
De son côté, le botaniste forme le vœu que ce film "C'était la forêt des pluies" ait le même impact que "Le monde du Silence" a eu pour les océans.
Réponse très prochainement.
Luc Jacquet est serein. Il aura fait sa part.
Quant à l'Oscar, il trône désormais sur sa cheminée.


F.V
Rédacteur en chef

Coup de Pouce

Les révolutionnaires farceurs

De nouveaux groupes d’artistes inventent des formes de protestation politique dont la caractéristique commune est l'utilisation de la performance pour faire passer leurs messages. Des interventions surprises dans les médias et les colloques, dans les commerces et les banques ou dans la rue, les supermarchés et les musées.
Le but est de pointer du doigt ce que ces activistes radicaux perçoivent comme des dysfonctionnements de la société capitaliste. Et de faire réfléchir à d’autres possibilités de vivre ensemble.

Revoir le sujet sur le site de la RTS

Coup de Gueule

Le trafic de corne de Rhinocéros

Au Vietnam, la poudre de corne de rhinocéros fait fureur. On en vend sur les marchés à des tarifs qui dépasseraient ceux de la cocaïne. 55 000 dollars le kilo pour combattre les troubles de l'érection, les migraines voire même le cancer.
Dans les faits, cette poudre de perlimpinpin a coûté la vie à plus de 448 rhinocéros en 2011. Le Rhinocéros qui est, rappelons-le, une espèce protégée.

Coup de foudre !

Cultiver des baby-légumes et mini-fruits, avec la collaboration de Virginie de Bermond-Gettle
Editions Marabout
3,50€

Avoir un potager sans jardin, ce n’est pas toujours mission impossible. Sur un balcon ou une terrasse, il est possible de cultiver des légumes…mini, certes, mais des légumes bios quand même.
Après avoir respecter quelques règles de base sur le choix de la terre et la taille des pots, il ne reste plus qu’à choisir les minis fruits et légumes que vous ferez pousser dans votre mini potager. Vous pouvez ainsi cultiver des cornichons, des épinards, des haricots verts, des minis courgettes, aubergines, carottes ou radis. Il y a aussi la betterave qui se décline en jaune, noir, orange, blanc…De quoi soigner la décoration de votre balcon. Côté fruits, optez pour le cerisier nain avec quelques fraisiers à son pied. Ils feront bon ménage. Plus surprenant, le pommier ornemental qui produit de petits fruits. Maintenant à vous de jouer !

"Le dernier tabou : révélations sur la santé des présidents" de Laurent Léger et Denis Demonpion
Editions Pygmalion
19,90 euros

Peut-on accorder sa pleine confiance à une personne qui vous ment ? Et quand le flagrant délit de ce mensonge est découvert, sinon rendu public, avons-nous le choix de passer outre et de refuser, à nouveau, une situation que l'on ne cesse pourtant de nous imposer ?
Problématique de circonstance à l'heure du deuxième tour de l'élection présidentielle française ! C'est un fait : quand il est question de leur santé, les chefs d'Etat mentent, sciemment ou par omission et qu'importe la couleur politique ! La prostate de De Gaulle vaut bien la "mauvaise grippe" de Pompidou et "l'accident vasculaire" de Jacques Chirac paraît somme toute bien bénin si l'on pense au cancer de François Mitterrand. Car si les maladies ne se valent pas, le mensonge, lui, est le même. La santé des Présidents est chose tabou en France. Une fois élu, les promesses de transparence des candidats fondent comme beurre au soleil.. 
Ce livre pointe donc les mensonges à répétition des Présidents et de leur entourage. Il fourmille de révélations et d'anecdotes effarantes. François Mitterrand, maître de l'entourloupe sur la gravité de son état, aurait été euthanasié. Nicolas Sarkozy prendrait des médicaments "non autorisés" etc. L'ouvrage jette également une lumière disgrâcieuse sur les âpres batailles qui se jouent en coulisse, entre médecins et familles, secret médical plus ou moins poreux et stratégie d'évitement avec la presse. Reste une question, gravissime : la gestion de l'Etat. Quand le capitaine du navire est touché, n'y a-t-il pas un vrai risque pour tout l'équipage ?
Molière lisant l'ouvrage, il y puiserait certainement une nouvelle inspiration.
Et son nouveau malade n'aurait alors rien d'"imaginaire"....

LES DEPECHES VERTES

Horaires de diffusion

FR-BELG-SUISSE : le dimanche à 14h00 (Paris)
AMÉRIQUE LATINE : le samedi à 20h30 (Buenos Aires)
ASIE : le samedi à 19h30 (Bangkok)
PACIFIQUE : le samedi à 18h55 (Tokyo)
ÉTATS UNIS : le samedi à 20h25 (New York)
MAGHREB-ORIENT : le dimanche à 12h55 (Beyrouth)
AFRIQUE : Le dimanche à 12h05 (Kinshasa)
EUROPE : le dimanche à 12h03(Berlin)

Concours AEFE

Coup de Pouce pour la Planète et l'AEFE (l'Agence pour l'Enseignement français à l'étranger) proposent aux lycées francophones du monde entier de s'exprimer sur un projet écologique ou de développement durable.

Retrouvez le site du concours

Archives

NOUS ECRIRE

Donnez nous vos conseils sur le développement durable, mais aussi exprimez vos coups de cœur ou ... coups de gueule !

PLUS D'ACTUS VERTES

à piocher dans www.greenetvert.fr
Imprimer
envoyer à un ami