/ / / Concours de slam
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Concours de slam

Concours de slam

Concours de slam avec Grand Corps Malade

Concours de slam avec Grand Corps Malade Vous avez été nombreux à nous envoyer vos textes et vos vidéos de slam pour notre grand concours. Retrouvez toutes les contributions sur ce site !

A l'occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, TV5monde s'est associée au ministère de la Culture et de la Communication, et aux sites "le-slam.org" et "On Aime Les Mots" (WeLoveWords.com), pour lancer un grand concours de slam !

Vous deviez respecter une seule consigne : utiliser dans vos textes ou vidéos les 10 mots choisis par la Semaine de la Langue Française.
Les 10 mots : accueillant, agapes, avec, choeur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter.

Notre jury sélectionnera les deux gagnants de ce concours, qui seront annoncés par Grand Corps Malade lors de son chat vidéo sur www.tv5monde.com, le 14 mars à 20h ! Les lauréats gagnent également un album dédicacé par l'artiste.  

Un troisième gagnant sera également désigné par les internautes du site "On aime les mots" ("WeLoveWords.com) qui voteront parmi 10 textes ou vidéos participants. Ce gagnant sera annoncé avec les autres, par l'artiste lors de son chat le 14 mars à 20h.

Agape
01.03.2011

Alice
MARTINIQUE (FR)

J'aime ma langue mais je n'aime pas ce qu'elle fait d'"amour". Le mot est accueillant alors on se cache dedans comme le lion près de l'étang. La gazelle saute, tressaute, tressaille, La proie est consommée - je t'ai sautée : je t'aime. J'ai voulu réseauter et je t'ai trouvée. D'abord amie, complice et confidente, Nous sommes ensemble sur la toile mais je ne suis pas l'araignée : J'suis le type pas vraiment rêvé qui veut t'offrir une étoile. Avec toi je veux vivre la douceur, à ton regard rieur je veux donner ma vie - et quand j'le dis ce n'est pas un leurre, ce n'est pas en l'air : J'veux qu'à la dernière heure on crève dans la tendresse avant qu'ils creusent notre détresse. Alors s'il me presse de prendre ta main c'est pour mieux accorder nos cœurs. Et que demain d'un chœur accordé résonne notre promesse : je t'aime. Ainsi le père à son enfant : je t'aime. Et l'ami à cet autre : je t'aime bien - remarquez que celui-là dit "bien" pour dire moins bien. Un non-sens que tous ces sens : ils ne peuvent vivre harmonieusement que dans un sens ! L'amour mal-nommé ajoute à nos maux et nous prive d'autres mots. Suis le fil des sens, la cordée des mots, l'archéologie des étymologies : que reste-t-il de nos agapes ? Où sont eros et philia ? Trois mots à l'époque - un seul aujourd'hui. Certes il évoque à lui seul tout ce qui nous relie, mais pourquoi a-t-il fallu accueillir le pire avec le meilleur ? Probablement parce qu'ils sont encordés dans nos cœurs, comme si le rire pouvait être complice de la douleur. M'aimes-tu d'eros ? M'aimes-tu de philia ? M'aimes-tu d'agape ? C'est le seul qui me porte et m'importe. De maux je n'en veux aucun ; sur dix mots je n'en veux qu'un ; que tous nos mots ne servent qu'un.

Grand Corps Malade vous invite à participer au concours de slam !

Chargement du lecteur...

A gagner

Les deux meilleures contributions remportent le dernier album de Grand Corps Malade, "3ème temps", dédicacé par l'artiste !
/ / / Concours de slam
Imprimer cette page
Envoyer cette page