/ / / Concours de slam
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Concours de slam

Concours de slam

Concours de slam avec Grand Corps Malade

Concours de slam avec Grand Corps Malade Vous avez été nombreux à nous envoyer vos textes et vos vidéos de slam pour notre grand concours. Retrouvez toutes les contributions sur ce site !

A l'occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, TV5monde s'est associée au ministère de la Culture et de la Communication, et aux sites "le-slam.org" et "On Aime Les Mots" (WeLoveWords.com), pour lancer un grand concours de slam !

Vous deviez respecter une seule consigne : utiliser dans vos textes ou vidéos les 10 mots choisis par la Semaine de la Langue Française.
Les 10 mots : accueillant, agapes, avec, choeur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter.

Notre jury sélectionnera les deux gagnants de ce concours, qui seront annoncés par Grand Corps Malade lors de son chat vidéo sur www.tv5monde.com, le 14 mars à 20h ! Les lauréats gagnent également un album dédicacé par l'artiste.  

Un troisième gagnant sera également désigné par les internautes du site "On aime les mots" ("WeLoveWords.com) qui voteront parmi 10 textes ou vidéos participants. Ce gagnant sera annoncé avec les autres, par l'artiste lors de son chat le 14 mars à 20h.

L'île où j'ai grandi
01.03.2011

Victoria
ROYAUME-UNI

L’île Maurice m’a fait me réveiller, Il m’a hissée par la main d’une espace Noire, sombre, solitaire. Ses rayons de soleil perçaient , Mon cerveau et me rappelaient que Le monde est accueillant, La vie est belle, Plein des agapes pour dévorer, Et surtout un cadeau. Chaque morceau de sable que je trouve Dans ma valise vide, Met l’accent sur ma révélation : J’ai trouvé un paradis où Nos différences sont reconnues Mais acceptées. Les gens sont libres de la lourdeur de la discrimination, Ils existent harmonieusement. Même dans leur pauvreté, Même avec les étrangers qui veulent qu’ils Partagent leur paradis et qu’ils L’apportent chez eux. Ils m’ont accueillie, Sans jugement. L’histoire, une tapisserie, si brodé avec couleurs Si marines comme leur mer, Si vivantes comme leurs rues, Et moi, femme blanche et rouge et plein de piqûres, Cordée au paradis, Juste autre fil. Grâce à ce pays poissonnier, Anaïs, créole, français « pas d’anglais » Ma vie a changé. Il n’y avait un chœur des anges pour mener le changement, Si naturel comme l’arrivée de la lune gigantesque, Qui hante ses ciels chaque jour. Mais, je continue à changer A grandir, A réseauter pour chercher ceux sur la même longueur de l’onde, Préférablement d’une onde au large de la côte d’une petite ile, Perdue dans l’Océane Indienne Le même lieu ou j’ai perdu mes inhibitions, Où j’ai décidé de devenir jeune femme.

Grand Corps Malade vous invite à participer au concours de slam !

Chargement du lecteur...

A gagner

Les deux meilleures contributions remportent le dernier album de Grand Corps Malade, "3ème temps", dédicacé par l'artiste !
/ / / Concours de slam
Imprimer cette page
Envoyer cette page