/ / / Biographie de Pavel Munch
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Biographie de Pavel Munch

Littérature

Biographie de Pavel Munch

Pascal Morin

Après L'Eau du bain, le feu des Amants américains et les ivresses aériennes de Bon Vent, Pascal Morin poursuit sa petite cosmogonie des éléments avec un quatrième roman sous le signe de la terre. On y retrouve une obsession toute bachelardienne pour l'imagination du corps et de la matière à travers la figure du sculpteur Pavel Munch, « personnage d'argile » qui a lui-même façonné sa légende et dont un mystérieux narrateur s'efforce de retracer le parcours. Un portrait de l'artiste en enfant solitaire, adolescent « inverti », puis génie sulfureux qui disparaît au sommet de sa gloire. Mais, chez Morin, la voix narrative est toujours plus complexe qu'elle n'y paraît, assumant peu à peu le pouvoir qu'elle s'est arrogé, la tyrannie que la fiction lui permet d'exercer. Et, malgré les pièces à conviction, les références d'un catalogue imaginaire ou les bribes d'un journal intime ou d'une confession, on en vient à douter de tout ce qui se dit. Qui est-il, ce biographe romancier qui semble partager avec son sujet bien plus que des initiales ? Quelle inquiétante autofiction est-il en train de composer ? Jeu de miroirs et de mises en abyme, jeu de piste surtout autour des mystères de la création, la Biographie de Pavel Munch explore « ce qui s'échappe des fissures », ce qui se dissimule sous la surface à mesure que l'on creuse le matériau d'une vie ou deux. Et, derrière le plâtre ou la glaise, derrière le goût âcre de la terre, il y a l'oeuvre la plus aboutie de Pascal Morin.

Augustin Trapenard

En partenariat avec

webTV

 
/ / / Biographie de Pavel Munch
Imprimer cette page
Envoyer cette page