/ / / Lettres à Aube (1938-1966)
Imprimer cette page
Envoyer cette page

Lettres à Aube (1938-1966)

Littérature

Lettres à Aube (1938-1966)

André Breton

En 1928, Breton s’était déclaré « absolument opposé » à l’idée d’être père. « L’Assistance publique a du bon », avait-il même ajouté.

Ces Lettres à Aube (1938-1966), jusqu’ici inédites, révèlent un aspect intime de sa vie très éloigné des mots d’ordre dont il s’était fait le spécialiste. Qui dit correspondance dit séparation. Dès 1938, chargé de conférences sur l’art, Breton est au Mexique. Aube a 3 ans. Bientôt, c’est la guerre, puis la rupture entre ses parents, à New York. En mai 1949 seulement, à l’âge de 14 ans, la fillette revient à Paris partager la vie d’André et de sa nouvelle compagne, Élisa. Les Lettres à Aube témoignent de ces premiers éloignements ; plus tard, elles seront nombreuses durant les mois d’été que Breton passe à Saint-Cirq-Lapopie, dans la vallée du Lot. Elles nous permettent d’accompagner le poète chassant les papillons ou cherchant des agates au bord de la rivière ; on partage ses lectures, son plaisir lorsqu’il achète un tableau de Laloy ou un objet précolombien, mais aussi son inquiétude devant les résultats scolaires insatisfaisants de sa fille. Breton en pater familias. De la petite histoire, diront certains. Mais qui jette une lueur rafraîchissante sur l’image d’un homme trop souvent enfermé dans la figure hiératique d’un jeteur d’anathèmes. Pour la grande histoire, on lira avec profit l’essai magistral de Sébastien Arfouilloux, Que la nuit tombe sur l’orchestre. Celui-ci comble un manque : l’étude des rapports entre le surréalisme et la musique. Poésie et peinture ont toujours tenu la place majeure dans les histoires du mouvement. Il est vrai que Breton n’était guère mélomane. De Satie et du raz-de-marée dadaïste à Pierre Boulez, ce livre passionnant aborde enfin un chapitre essentiel de l’histoire des avant-gardes au xxe siècle.

Serge Sanchez

En partenariat avec

webTV

 
/ / / Lettres à Aube (1938-1966)
Imprimer cette page
Envoyer cette page